Avatar : la voie de l’eau

Au cinéma le 14 décembre 2022

© Walt Disney Company

2009, 2022 : treize ans ont passé depuis le premier Avatar mais peu de choses ont changé. Le système hollywoodien s’essouffle, ses productions se multiplient autant qu’elles se ressemblent et James Cameron compte encore remédier à tout ça, avec Avatar : La voie de l’eau.

Suivant Jake Sully, Neytiri et leur progéniture dans de nouvelles contrées aquatiques, une dizaine d’années après les événements du premier, La voie de l’eau rappelle d’entrée de jeu le pur talent technique de Cameron. Profondeur de champ impressionnante, HFR donnant une impression hyperréaliste saisissante, motion-capture plus vraie que nature : alors que la quasi-totalité des productions hollywoodiennes rattrapent enfin le gap technologique instauré par le précédent opus, le cinéaste remet les pendules à l’heure. Son antagoniste, brisant à mains nues le crâne de son ancien corps, sonne d’emblée la note d’intention de ce nouvel opus : annihiler pour de bon l’ancienne forme cinématographique et ses effets pratiques pour scander haut et fort la puissance du tout-numérique qui, lorsque bien maniée, atteint une organicité nouvelle, faisant presque oublier la direction artistique parfois douteuse de Pandora.

Malheureusement, Cameron cinéaste exhibe sa maestria, mais Cameron scénariste botte en touche, incapable de relancer des enjeux dignes de ce nom. Malgré ses trois heures, La voie de l’eau semble éluder chacun de ses personnages, tous plus archétypaux les uns que les autres, et se montre incapable de proposer autre chose qu’une accumulation des pires travers de Cameron, de ses romances simplettes (mais heureusement secondaire, ici) jusqu’à ses discours familiaux éculés. Pire, les hommages récurrents à ses précédentes œuvres ne font que renforcer l’impression que laissait déjà son aîné : la matière est là, indéniablement bluffante, mais le fond manque à l’appel, laissant cette cruelle impression d’assister à un spectacle certes sincère et généreux – chose à chérir aujourd’hui – mais légèrement creux. Décidément, treize ans ont passé mais peu de choses ont changé.

Avatar : la voie de l’eau / De James Cameron / Avec Sam Worthington, Zoe Saldana, Sigourney Weaver, Stephen Lang / U.S.A / 3h12 / Sortie le 14 décembre 2022.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :