Les élucubrations d’un homme soudain frappé par la grâce

Théâtre Antoine

IMG_0393.jpg

Édouard Baer déboule au milieu du public : il joue une pièce dans le théâtre d’à côté mais à cause du regard mal placé d’un spectateur il a été pris de panique. Il s’est alors empressé, nous raconte t-il, de quitter le théâtre et s’est réfugié ici, avec nous. Il s’excuse élégamment de cette interruption et nous demande de lui accorder ce lieu de refuge le temps d’une soirée. Subtilement, il se fraye alors un chemin dans le public et se hisse sur la scène. 

Continuer à lire … « Les élucubrations d’un homme soudain frappé par la grâce »

War horse

La Seine Musicale

XVMaf147a1a-2401-11ea-b70c-4f1fe220e41f
© National Theatre

War horse est un roman britannique écrit par Michael Morpurgo en 1982. Il raconte l’histoire du jeune Albert qui se retrouve en possession d’un poulain qu’il nomme Joey. Rapidement, un lien très fort s’installe entre le jeune homme et l’animal. Lorsque la première guerre mondiale éclate, Joey est vendu à la cavalerie. Albert décide alors de s’engager dans l’armée dans l’espoir de retrouver son compagnon.

Le roman qui connaît en 2011 une adaptation filmique réalisée par Steven Spielberg avait déjà été adapté sur la scène théâtrale anglaise quelques années auparavant. En 2007, Nick Stafford propose une version scénique qui voit le jour au National Theatre, à Londres. Après un grand succès à Broadway, une reprise dans son théâtre d’origine cette année et une tournée en Angleterre, la pièce est enfin jouée en France à la Seine Musicale.

Continuer à lire … « War horse »

Une semaine… pas plus !

Le Splendid

vz-4f6e2af9-39c4-44b1-a59b-829a8e97870f
Arnaud Pfeiffer (Paul), Benoît Cauden (Martin) et Louise Danel (Sophie) © Sophie Spillemaecker

Paul est trop lâche pour avouer à Sophie qu’il veut la quitter. Il fait alors appel à son meilleur ami Martin, le suppliant de venir s’installer chez eux afin de rendre la cohabition impossible et que Sophie lui lance l’ultimatum tant attendu : c’est lui ou moi. 

Continuer à lire … « Une semaine… pas plus ! »

La machine de Turing

Théâtre Michel

LaMachinedeTuringphoto1
Amaury de Crayencour et Benoit Solès © Emilie Bouchon

Benoit Solès adapte la pièce de Hugh Whitemore pour nous raconter l’histoire d’Alan Turing et son rôle durant la Seconde Guerre Mondiale. À travers ellipses et flashbacks, le metteur en scène Tristan Petitgirard retrace la vie du génie mathématicien, que le film The imitation game (avec Benedict Cumberbatch) avait fait connaître au grand public en 2015.

Continuer à lire … « La machine de Turing »

L’heureux stratagème

Comédie-Française

462d3197-lheureux-stratageme©c.-raynaud-de-lage_0193
Eric Génovèse (Frontin), Adeline D’Hermy (la Marquise) © Christophe Raynaud de Lage

Si Marivaux reste l’un des auteurs du XVIIIe siècle les plus joués au théâtre, Emmanuel Daumas choisit de mettre en scène L’heureux stratagème, une de ses pièces les moins représentées. Revendiquant les bienfaits de l’infidélité, la Comtesse n’hésite pas à délaisser Dorante pour les bras du Chevalier. Ce dernier, se laissant séduire, brise le cœur de la Marquise qui se décide à élaborer un stratagème pour le récupérer. Dorante et elle feindront l’amour pour provoquer la jalousie de leurs anciens compagnons. 

Continuer à lire … « L’heureux stratagème »

Les mille et une nuits

Théâtre de l’Odéon

187460-1001_elizabeth_carrechio_18_
© Elizabeth Carecchio

Les contes des Mille et une nuits version 2019, ça donne quoi ? Le metteur scène Guillaume Vincent s’attaque aux contes orientaux pour leur donner une dimension moderne, horrifique, érotique, sociale et politique. Sur la scène de l’Odéon, sa troupe d’acteurs s’attèle à jouer différents petits épisodes enchâssés dans le récit de Schéhérazade.

Continuer à lire … « Les mille et une nuits »

Lobby baby

Pantages Theatre / Disponible sur Netflix

fallon-seth-meyers_lko7a7
Seth Meyers © Netflix

Le voile bleu qui orne l’arrière-scène du Pantages Theatre à Minneapolis fait ressortir ces grands yeux clairs qui donnent à Seth Meyers un air d’étonnement constant. Avec les traits angéliques et joueurs d’un enfant, le comédien s’attelle pourtant à évoquer la paternité. Un sujet déjà bien exploité mais auquel l’humoriste apporte un nouveau souffle. Ce n’est pas tant la manière avec laquelle il traite ce thème qui lui procure une originalité particulière mais bien son appréhension de la scène. Présentateur du Late Night with Seth Meyers, nous sommes habitués à le voir se livrer à l’exercice du monologue en début d’émission, un type de stand up extrêmement formaté. C’est donc un agréable changement que de le voir se réapproprier la scène le temps d’une soirée et manier l’humour plus librement. 

Continuer à lire … « Lobby baby »