La dame de la mer

Vieux-Colombier

© Vincent Pontet

Il est rare de voir la scène du Vieux Colombier sans dispositif bi-frontal, pourtant rien de plus approprié pour mettre en scène La dame de la mer d’Henrik Ibsen. La profondeur du plateau figure les sommets brumeux de Norvège et l’abysse silencieuse de la mer des fjords. 

La transposition visuelle de l’œuvre d’Ibsen est une réussite, la mise en scène de Géraldine Martineau lui fait justice : les reflets aquatiques se propagent sur les murs et des effluves salées nous parviennent. Néanmoins, le texte, lui, tombe souvent à l’eau. La traduction et réécriture donne à l’œuvre d’Ibsen une allure plus romanesque que théâtrale. Ainsi, les phrases sont-elles plutôt descriptives, d’un ton démonstratif et, quand prononcées lors d’un dialogue, sonnent faux, dans la bouche des comédiens. Le propos de la pièce est manifestement très actuel – le libre arbitre des personnages, surtout ceux féminins – mais se transforme rapidement en message, très appuyé. Et c’est à base de répétitions textuelles qu’on insiste sur une idée. 

C’est fort dommage car malgré tout, La dame de la mer nous permet d’encore une fois applaudir les nouveaux arrivants – ou plutôt, les nouvelles arrivantes – de cette saison : Géraldine Martineau et Elisa Ruschke, toutes deux exaltantes. 

La dame de la mer / De Henrik Ibsen / Mise en scène de Géraldine Martineau / Avec Géraldine Martineau, Elisa Ruschke, Benjamin Lavernhe et Laurent Stocker / 1h55 / Du 25 janvier au 12 mars au Théâtre du Vieux-Colombier

Auteur : Chloé Caye

Rédactrice en chef : cayechlo@gmail.com ; 31 rue Claude Bernard, 75005 Paris ; 0630953176

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :