Je veux juste en finir

Disponible sur Netflix

Jessie Buckley © Netflix

Lorsque qu’une jeune femme et son compagnon décident de rendre visite aux parents de ce dernier, leur voyage prend petit à petit une tournure cauchemardesque. 

Continuer à lire … « Je veux juste en finir »

The Climb

Actuellement au cinéma

THE_CLIMB_Still_1_(c)Topic Studios
Kyle Marvin (Kyle) et Michael Angelo Covino (Michael) © Metropolitan FilmExport

Michael est un quarantenaire intrinsèquement égoïste et aigri. Il aliène rapidement et efficacement tous ceux qui l’entourent. Notamment Kyle, son meilleur ami. 

Continuer à lire … « The Climb »

The Vigil

Au cinéma le 29 juillet 2020

4200234.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Dave Davis (Yakov) © Wild Bunch Distribution

Alors que Yakov tente de s’émanciper de la communauté juive orthodoxe, il accepte, par besoin financier, d’assurer la veillée funèbre d’un autre membre décédé de cette communauté.

Continuer à lire … « The Vigil »

Lands of Murders

Au cinéma le 22 juillet 2020

uc7HUKPw
Trystan Wyn Puetter et Félix Kramer © Damien Bertic KMBO

La comparaison entre le film La Isla Minima (2014) d’Alberto Rodriguez et la série True Detective était inévitable. Si des similitudes dans l’ambiance visuelle aussi bien que dans l’intrigue sont indéniables, La Isla Minima avait su se démarquer brillamment de la série à succès sortie la même année. Impossible d’en dire autant de Lands of Murders de Christian Alvart.

Continuer à lire … « Lands of Murders »

Lucky Strike

Au cinéma le 8 juillet 2020

lucky_strike_04
Park Ji-Hwan (Carp) et Jung Woo-Sung (Tae-Young) © Wild Bunch

Un sac Louis Vuitton contenant une somme remarquable d’argent est retrouvé dans les vestiaires d’un sauna : c’est le point de départ de Lucky Strike, premier long métrage de Kim Yong-Hoon. Ce sac est l’unique constante du film : il en est le début et la fin. Les personnages se succèdent mais l’argent demeure. Si lui reste intact, c’est un destin bien néfaste qui attend ceux qui s’y intéressent. 

Continuer à lire … « Lucky Strike »

Eurovision Song Contest : The story of Fire Saga

Sur Netflix le 26 juin 2020

image
Will Ferrell (Lars Errickssong) et Rachel McAdams (Sigrit Ericksdóttir) © Netflix

En 1974, le groupe suédois ABBA remporte l’Eurovision. Devant son poste de télévision, le jeune Lars est subjugué. Depuis ce jour, il n’aura plus qu’une seule idée en tête : participer lui aussi à ce concours musical. Avec son amie d’enfance Sigrit, Lars répète jour et nuit la chanson qu’ils espèrent un jour interpréter sur scène. Dans leur petit village en Islande, les deux musiciens sont la risée des autres habitants et la honte de leurs familles. Jusqu’à ce que, sur un concours de circonstances assez grotesque, ils soient sélectionnés à l’Eurovision pour représenter leur pays. 

Continuer à lire … « Eurovision Song Contest : The story of Fire Saga »

L’Épouvantail

Rétrospective Palme d’or

Gene Hackman and Al Pacino in Jerry Schatzberg's SCARECROW (1973
Gene Hackman (Max) et Al Pacino (Lionel) © Warner Bros

Le nouvel Hollywood peut se définir comme la réponse américaine à la Nouvelle Vague française. Après une période de basse fréquentation des salles de cinéma dès la fin des années 50, les années 70 donnent à l’industrie un nouveau souffle en revendiquant une opposition au classicisme. Alors que des films comme Bonnie & Clyde (Arthur Penn, 1967), Le Lauréat (Mike Nichols, 1967) ou Easy Rider (Dennis Hopper, 1969) sont considérés comme les œuvres fondatrices de ce mouvement, ceux de Jerry Schatzberg se retrouvent régulièrement – et injustement – relégués au second plan. 

Continuer à lire … « L’Épouvantail »

La Chambre du fils

Rétrospective Palme d’or

19724351.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Giuseppe Sanfelice (Andrea) et Nanni Moretti (Giovanni) © Bac films

Giovanni est psychanalyste et père de famille. Il écoute ses patients lui confier leurs névroses avant de regagner son appartement dans lequel sa femme, son fils et sa fille l’attendent. Ses journées sont réglées selon une routine précise et indispensable. Lorsqu’un événement tragique vient la troubler, sa vie bascule irréversiblement.

Continuer à lire … « La Chambre du fils »

La Dolce Vita

Rétrospective Palme d’or

La_Dolce_Vita
Marcello Mastroianni (Marcello Rubini), Anita Ekberg (Sylvia) © Consortium Pathé

Les années soixante marquent le renouveau artistique du cinéma italien, son essor économique et son rayonnement international. Alors qu’une nouvelle génération de cinéastes se dessine, cette ère moderne est pourtant incarnée par des auteurs plus âgés. Parmi eux : Federico Fellini. En 1960, le réalisateur remporte la Palme d’or avec La Dolce Vita.

Continuer à lire … « La Dolce Vita »