Proxima

Actuellement au cinéma

2195906.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg
Eva Green et Zélie Boulant-Lemesle dans Proxima d’Alice Winocour ©Pathé

Sarah fait partie des trois astronautes choisis pour partir en mission d’un an, en vue d’un voyage sur Mars. Elle s’entraine ardemment à l’approche de son départ, événement tant attendu bien que source d’inquiétude. Si elle est une astronaute expérimentée, qui impressionne ses collègues masculins au cours de leur préparation physique, elle est aussi une mère qui a peur de quitter sa fille.

Continuer à lire … « Proxima »

Ad Astra

Actuellement au cinéma

2253003.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg
Brad Pitt, astronaute en partance pour les confins du système solaire ©Twentieth Century Fox

Dans un futur proche, fait « d’espoirs et de conflits », l’astronaute Roy McBride (Brad Pitt) est convoqué par ses supérieurs pour une mission classée secrète : afin d’empêcher la multiplication d’explosions qui menacent la Terre, il doit se rendre aux confins du système solaire, au niveau de Neptune, d’où proviendraient les incidents cosmiques. Là-bas, il devra aussi envoyer un message vers le vaisseau du « Projet Lima » où son père (Tommy Lee Jones) a disparu seize ans plus tôt alors qu’il cherchait à vérifier l’existence d’une vie extraterrestre.

James Gray, l’un des auteurs américains les plus importants de ces vingt dernières années, se lance à son tour dans l’odyssée spatiale, suivant la route de ses collègues Alfonso Cuarón (Gravity, 2013), Christopher Nolan (Interstellar, 2014) ou Damien Chazelle (First Man, 2018). Le chemin qu’il emprunte dans ce lieu de plus en plus exploré par les cinéastes est toutefois très personnel, d’une cohérence frappante avec le reste de son œuvre. La filiation la plus évidente se trouve avec The Lost City of Z (2016), qui mettait en scène une relation père-fils au sein d’expéditions dans l’inconnu de la jungle sud-américaine, à la recherche d’une mystérieuse cité. Ici, c’est un voyage spatial qui alterne entre l’intime et le grandiose. Visuellement superbe, mais émotionnellement froid.

Continuer à lire … « Ad Astra »