La Tour de Nesle

Actuellement au cinéma

Des révélations et des masques dans la Tour de Nesle. ©L’Atelier de la tour de Nesle

Écrite par Alexandre Dumas d’après Frédéric Gaillardet en 1832, La Tour de Nesle a été jouée des centaines de fois au théâtre. Il faut dire que son intrigue politique et œdipienne située sous le règne de Louis X offre un argument formidable à la fiction : Marguerite de Bourgogne, femme du roi, fait assassiner ses amants pour éviter que sa débauche ne s’ébruite ; les masques ne vont cependant pas tarder à tomber, d’autant plus que l’intrépide et intéressé Buridan ne laissera pas ce manège continuer encore…

Continuer à lire … « La Tour de Nesle »

Festival de Cannes 2021

74e édition

Memoria, d’Apichatpong Wheerasethakul. ©Kick the Machine Films/Burning/Anna Sanders Films/Match Factory Productions/ZDF/Arte/Piano 2021

En choisissant d’attribuer la Palme d’or à Titane de Julia Ducournau, le jury du 74e festival de Cannes a misé sur une proposition audacieuse qui ne nous a toutefois pas convaincus. Mais nous avons fait d’autres belles découvertes durant le festival, dont voici un tour d’horizon.

Continuer à lire … « Festival de Cannes 2021 »

Titane

Actuellement au cinéma

Agathe Rousselle. ©Carole Bethuel

Palme d’or inattendue de la 74e édition du festival de Cannes, Titane de Julia Ducournau est sorti en salle avant qu’il ne soit adoubé par le jury présidé par Spike Lee. Long-métrage audacieux par son ambition plastique, il se limite toutefois à la stylisation de sa carrosserie.

Continuer à lire … « Titane »

Annette

Actuellement au cinéma

Adam Driver et Marion Cotillard. ©UGC Distribution

Henry McHenry (Adam Driver), acteur de stand-up, et Ann (Marion Cotillard), cantatrice, vivent un amour fusionnel. Leur relation est d’une telle intensité que lorsque des sentiments contraires s’immiscent dans l’harmonie – la jalousie, la méfiance -, le revers est douloureux. Au sommet de son inventivité formelle, Leos Carax revient avec un film musical qui renoue avec la tradition des opéra-rocks.

Continuer à lire … « Annette »

My Zoé

Au cinéma le 30 juin 2021

Sophia Ally (Zoé) et Julie Delpy (Isabelle). ©Electrick Films/Tempête sous le crâne/UGC Images

Les héroïnes de Julie Delpy, qu’elle incarne elle-même, observent souvent un parcours classique avant de commettre une déviance. Un trajet ordinaire qui verse dans l’impensable. C’était exemplairement le cas de la Comtesse Bathory (La Comtesse, 2009), qui commence par ressembler à une princesse contrariée en amour avant de se muer en figure gothique sadique. Dans un autre registre, Isabelle, la mère de la Zoé du titre, emprunte une route toute aussi surprenante, alors que son quotidien s’annonçait lambda…

Continuer à lire … « My Zoé »

Rencontre avec : Bruno Podalydès

Bruno Podalydès. © Maxppp / Chibane Baziz

On aime son inventivité, ses comédies d’observation fines et poétiques, l’univers personnel qu’il nourrit depuis plus de vingt ans. Aujourd’hui sort son neuvième long-métrage, Les 2 Alfred, brillante et drolatique satire des nouvelles technologies et de l’esprit start-up. Bruno Podalydès est notre invité cette semaine.

On pourrait croire que Les 2 Alfred prend sa source dans l’open space de Comme un avion (2015).

Je pense que l’idée vient de plus loin, mais j’ai constaté que j’ai reproduit le même schéma d’alvéoles que dans Comme un avion. J’avais remarqué dans des boîtes de graphisme que les personnes étaient isolées comme dans des cellules, des sortes de boxes. Dans Les 2 Alfred, les serres de The Box reproduisent cette idée. Elle sont paradoxales : c’est un open space entièrement transparent et, en même temps, les gens sont isolés. L’expression de « dictature de la transparence » est un peu galvaudée, mais elle est quand même là.

C’est d’abord le lieu qui vous intéressait ?

Oui, depuis que je fais des films d’entreprise, j’aime voir comment s’agencent les bureaux. Ça raconte beaucoup de la mentalité de l’entreprise : soit c’est un open space qui donne l’apparence d’une absence de hiérarchie, soit plus on monte dans les étages, plus on monte chez les cadres supérieurs jusqu’au président directeur général, soit il y a une culture de l’isolation progressive, soit au contraire une soi-disant hyper fluidité… Ça me plaît de voir comment, architecturalement, une entreprise s’organise.

Comment avez-vous trouvé votre décor ?

Je souhaitais trouver une entreprise qui avait une singularité dans l’architecture, et on est finalement parti d’un espace vide pour l’organiser nous-même. Toutes ces boîtes, en général, se trouvent dans des banlieues, des usines réaffectées, des friches industrielles. Là, en bordure d’un dépôt SNCF, ça me semblait plausible. Dans mon scénario, je mets très peu d’indications de lieu pour rester ouvert au moment des repérages. Quand je trouve le bon endroit, je réécris le scénario. Je fais ça à chaque fois, c’est très nourricier de m’adapter aux lieux, ça crée des nouvelles situations.

Il y a un langage très particulier dans les open space des start-up. Comment avez-vous travaillé le vocabulaire des personnages ?

Continuer à lire … « Rencontre avec : Bruno Podalydès »

Nomadland

Au cinéma le 9 juin 2021

Frances McDormand. ©Searchlight Pictures

La terre nomade du titre s’appelle les Etats-Unis d’Amérique. Elle est foulée par les pionniers du XXIe siècle, des sexagénaires qui subissent les contraintes économiques du nouveau monde industriel et adaptent leur mode de vie en conséquence. Fern (Frances McDormand) est l’une d’entre eux.

Continuer à lire … « Nomadland »

Méandre

Au cinéma le 26 mai 2021

Gaia Weiss. ©Alba Films

Les films-concepts sont souvent séduisants, promesses d’une tension forte et d’une mise en scène capable de réinventer leur point de départ. Loin de cet idéal du genre, Méandre en résume toutes les limites et ferait presque passer Cube (Vincenzo Natali, 1997) pour un chef-d’œuvre.

Continuer à lire … « Méandre »

Mandibules

Au cinéma le 19 mai 2021

Quand Jean-Gab et Manu ouvrent un coffre. ©Memento Films Distribution

Serions-nous au début du premier épisode de Twin Peaks ? Un corps inerte est étendu sur la plage. Est-ce le cadavre de Laura Palmer ? En aucun cas : c’est un type enroulé dans son sac de couchage, en train de dormir sur le sable. Il s’appelle Manu et son pote Jean-Gab vient le chercher pour une mission. Une vraie mission de mafieux : il faut remettre une valise remplie de billets à un homme mystérieux.

Continuer à lire … « Mandibules »

Oxygène

Sur Netflix le 12 mai 2021

Mélanie Laurent prisonnière du huis clos d’Alexandre Aja. ©Shanna Besson/Netflix

Une femme (Mélanie Laurent) se réveille dans une unité cryogénique sans aucune possibilité d’en sortir. Est-elle malade, victime d’une expérience scientifique, prisonnière de son plein gré ? Elle l’ignore et se trouve d’autant plus isolée qu’elle a oublié son identité. Deux objectifs conduisent alors en même temps le suspense:  déceler les raisons de son enfermement à travers la reconstitution du puzzle de son vécu, et trouver une solution pour s’en sortir alors que la réserve d’oxygène décroît à grande vitesse…

Continuer à lire … « Oxygène »