L’Exposition Comédies Musicales

Actuellement à la Philharmonie de Paris

43422523_2441836325857046_963908751348203520_o

L’exposition de la Philharmonie de Paris se concentre sur certaines oeuvres majeures du genre : Un Américain à Paris, Chantons Sous la Pluie, Les Demoiselles de Rochefort ou encore La La Land. On retrouve avec plaisir ces classiques et pour chaque film une petite video explicative (petit bémol : pour écouter il faut brancher un casque et seulement trois prises sont disponibles), quelques images (story-board, croquis) et un résumé modeste. Une très, voir trop, petite salle est ensuite dédiée à l’apprentissage des claquettes, avec une video filmée comme tutoriel (vidéo qui ne fonctionne pas toujours). Une salle pour les enfants, tout aussi étroite et franchement pas très attractive, est aussi proposée avec des extraits de dessins animés musicaux. Au centre, on trouve différents montages projetés sur un grand mur blanc. Ces petites vidéos sont très bien réalisées et abordent des thèmes intéressants sans être pour autant particulièrement instructives.

Continuer à lire … « L’Exposition Comédies Musicales »

Leçon inaugurale d’Amos Gitaï au Collège de France

Mardi 16 octobre, 18H

FRANCE-CINEMA-GITAI
Le cinéaste Amos Gitaï au Collège de France © Christophe Archambault / AFP

  « Je n’ai pas été aussi ému depuis ma bar mitzvah », déclare Amos Gitaï en exergue de sa leçon inaugurale. Il y a de quoi être ému, tant l’événement est unique. Il s’agit de la toute première fois qu’un cinéaste est nommé à la chaire annuelle de création artistique du Collège de France, c’est-à-dire invité à donner une série de conférences et de colloques durant l’année. Cette leçon, intitulée « La caméra est une sorte de fétiche – Filmer au Moyen-Orient », a annoncé les grandes lignes de ses prochaines conférences, rassemblées autour du thème « Traverser les frontières », qui se tiendront tous les mardis à 11h jusqu’au mois de décembre.

Continuer à lire … « Leçon inaugurale d’Amos Gitaï au Collège de France »

Avant première – Les Frères Sisters

En présence de Jacques Audiard

IMG_9658
Jacques Audiard au UGC Gobelins le 12/09/18 © Chloé Caye

Le film adapté du roman de Patrick DeWitt raconte l’histoire de Charlie et Eli Sisters, des criminels engagés pour tuer un homme, dont la traque mettra à l’épreuve leur fratrie. Le film, très attendu, était présenté par son réalisateur et scénariste Jacques Audiard, lors d’une avant première à Paris.

Continuer à lire … « Avant première – Les Frères Sisters »

Avant-première – Tully

En présence de Jason Reitman

974269514
Jason Reitman au UGC Ciné Cité les Halles, le 12 juin 2018

« Je crois que Diablo a écrit le premier film sur la crise de la quarantaine d’une femme », affirme Jason Reitman. Diablo Cody est une scénariste qui a travaillé avec le réalisateur sur ses trois derniers films : Juno, Young Adult et Tully. Ils sont les « deux cotés d’une même pièce » comme Reitman le décrit. Il admet qu’il ne sait pas pourquoi ils semblent se completer si bien mais ajoute que quand il lit « quelque chose sur une de ses pages je sais à quoi elle pense et quand elle le voit à l’écran elle reconnait ce qu’elle a écrit ». Il existe aussi un thème central commun dans leurs collaborations : grandir. Dans Tully c’est dire au revoir à la personne que l’on était, pour devenir adulte. 

Continuer à lire … « Avant-première – Tully »

Masterclass – Vittorio Storaro

Retour sur la masterclass de Vittorio Storaro, de passage à Paris début mars.

Le cinematographer (directeur de la photographie) Vittorio Storaro, né à Rome en 1940, reçoit l’amour de l’image par son père projectionniste au Lux Film Studio. Mais en fait, il a plusieurs pères (spirituels) : Bernardo Bertolucci (ils collaborent sur 9 films), Francis Ford Coppola (4 films), Warren Beatty (3 films), Carlos Saura (5 films) et plus récemment Woody Allen (3 films). « Je me suis approprié les rêves de ces cinq cinéastes ».

Continuer à lire … « Masterclass – Vittorio Storaro »

Le monde est Stone

Le Forum des images a entamé cette nouvelle année sous le signe de la politique et des mythes américains, en invitant le réalisateur de Platoon et Nixon, Oliver Stone, à l’occasion du programme « Le monde est Stone ». Touché par l’accueil qui lui a été réservé et par l’intérêt que le France porte pour ses films, Oliver Stone annonce d’entrée de jeu se sentir, aux Etats-Unis, « comme un exilé dans son propre pays ». Portrait, à partir de quelques extraits de sa masterclass, donnée samedi devant une salle comble.

Oliver Stone se passionne très vite pour la dramaturgie grecque et la mythologie. La figure d’Alexandre le Grand, qu’il a mise en scène en 2004, peut représenter cette passion qui ne le quitte pas. « Enfant, Alexandre entend des mythes et y croit », les histoires peuvent être les moteurs de l’action. « Sans les mythes, Alexandre n’aurait pas fait toutes ses conquêtes », dit Oliver Stone. Quelle est l‘origine de la mythologie de ses films, et des histoires qui ont façonné son imaginaire ?

Continuer à lire … « Le monde est Stone »

Masterclass – Howard Shore

Le 9 octobre 2017, la Cinémathèque française invitait le compositeur Howard Shore, deux jours après un concert donné salle Pleyel à Paris. Le fidèle collaborateur de David Cronenberg, Peter Jackson, Martin Scorsese ou encore Arnaud Desplechin, a donné une passionnante masterclass à laquelle j’ai pu assister.

 

IMG_1019
Howard Shore, au centre, sur la scène de la Cinémathèque © Victorien Daoût

Howard Shore a composé plus de 70 bandes originales pour le cinéma. Mais avant de se concentrer pleinement au septième art, il écrit notamment pour l’opéra, la radio et le théâtre. Pourquoi se tourner vers le cinéma ? Parce que « collaborer avec de grands artistes qui racontent des histoires ouvre tout un monde musical ». Jazz, musique électro ou orchestrale, le compositeur s’est s’essayé à des genres très variés, le cinéma offrant « une gamme de possibilités très diverses à utiliser au maximum ».

Continuer à lire … « Masterclass – Howard Shore »