Que le spectacle commence

Rétrospective comédies musicales / Palme d’or

thumb_52491_media_image_926x584
Roy Scheider (Joe Gideon) © Alizé production

Que le spectacle commence raconte l’histoire semi-autobiographique de son réalisateur Bob Fosse : un chorégraphe, après de multiples crises cardiaques, veut faire un point sur sa vie. Entre son nouveau spectacle, sa santé, sa fille, ses nombreuses maîtresses et sa hantise de la mort, le personnage de Joe Gideon laisse peu à peu ses obsessions l’engloutir.

Le film qui remporte la Palme d’or en 1980 est un témoignage tout à fait unique sur la pulsion créative du chorégraphe de génie mais aussi sur ses névroses les plus sombres. Presque plus forte que celle de la mort – pourtant tout à fait désirable, incarnée par Jessica Lange – la peur principale de Fosse est celle de mourir médiocre. Avec un humour grinçant, le film dresse le portrait touchant et terrifiant de cet être narcissique, presque malgré lui, revendiquant les pires imperfections au nom du talent. La figure assez traditionnelle de l’artiste, à la fois dotée d’un égo démesuré mais aussi rongée par une fragilité atypique, est ici confrontée à elle-même. Pour apaiser cette peur, aussi bien du décès que d’une vie qu’il qualifie de « commune », Fosse s’adonne avec Que le spectacle commence à un exercice fondamentalement thérapeutique.

Pour ce faire, il expose sa vie de manière plutôt sinueuse. Le montage épileptique découpe la vie du metteur en scène en diverses séquences hallucinées. Cette gradation dans le fantasmagorique musical atteint son apogée dans une séquence finale où le réalisateur – perfectionniste maladif jusqu’à son dernier souffle – chorégraphie sa propre mort. Cependant, si les inconditionnels de Fosse y décèleront un récit intime mais un public moins averti se lassera sans doute devant ce spectacle exubérant. Mais Fosse ne s’en souci guère, il ne tient pas à ménager le spectateur. Que le spectacle commence est son dernier salut et celui-ci doit être à son image : tourmenté et magnifique.

Que le spectacle commence / De Bob Fosse / Avec Roy Scheider, Jessica Lange, Leland Palmer, Ann Reinking / Etats-Unis / 2h05 / 1980.

Auteur : Chloé Caye

cayechlo@gmail.com

Une réflexion sur « Que le spectacle commence »

  1. « Showtime, folks ! »
    Difficile d’oublier cette réplique qui jalonne chaque réveil matinal du chorégraphe — et pourtant j’ai visionné le film il y a vingt ans dans une sale copie. Je fais partie du faible nombre qui pense qu’il n’y a pas une minute en trop dans ce chef-d’oeuvre et comme vous suis impressionné par la sombre et tragique énergie qui innerve ce récit kaléidoscopique.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s