A Ghost Story

2017

0147555.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Casey Affleck (C) et Rooney Mara (M)

Le film écrit et réalisé par David Lowery avait fait sensation au festival de Deauville, remportant, entre autre, le prix du Jury et le prix de la critique. Tourné en format carré avec un grain d’image qui donne l’impression d’assister à un film familial personnel, le film créé une atmosphère intimiste pour insister sur l’aspect matériel du souvenir. David Lowery raconte l’histoire d’un jeune couple qui emménage dans une maison, et la symbolique que ce lieu prend lorsque le mari meurt subitement et vient le « hanter » sous forme de fantôme.

Loin du film fantastique classique, le réalisateur renouvelle l’image des fantômes à l’écran en plaçant simplement un voile blanc au dessus de Casey Affleck qui l’incarne. Vision enfantine et touchante qui permet d’oublier l’aspect surréaliste de l’existence d’un fantôme et d’insister sur ce qu’il représente et ce qu’il ressent. Le film traite de la mort, de l’oubli et de l’attachement sentimental à certains lieux. C’est donc sur un fond très philosophique que le film nous promène à travers les époques aux côtés de ce fantôme, accompagné par une musique féerique composée par Daniel Hart. Tout en brouillant la temporalité de l’action, le réalisateur nous permet de nous concentrer sur la charge émotionnelle de l’oeuvre.

Comme son titre l’indique A Ghost Story est d’une simplicité marquante et different de tout ce que vous avez pu voir, notamment porté par les performances pleine de justesse de Casey Affleck et Rooney Mara. Le film parvient à surprendre sans jamais tomber dans l’aberrant. Lowery cherche simplement à nous raconter une histoire et nous laisser réfléchir sur les nombreux thèmes qu’il évoque sans jamais surcharger de signification ou nous imposer sa vision. Au contraire, cet épurement des plans et la présence de seulement deux personnages dont on ne sait rien, contraste avec le cadre de l’action, ici la maison. Cet espace, lui matériel, représenté à l’écran et par le format de l’image, donne une présence physique au film qui vient s’opposer à la solitude et au vide qui sévit chez les personnages. Exercice sur cette dualité, A Ghost Story est une véritable leçon de pureté visuelle et narrative dont on ne peut que ressortir impressionné.

A Ghost Story, 20 décembre 2017 / Réalisé par David Lowery / Avec Casey Affleck et Rooney Mara

Auteur : Chloé Caye

cayechlo@gmail.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s