Avengers : Infinity War

2018

940634
Benedict Cumberbatch (Stephen Strange), Robert Downey Jr. (Tony Stark), Mark Ruffalo (Bruce Banner), Benedict Wong (Wong) © Marvel Studios

Après le ton humoristique brilliant et assumé que Taika Waititi avait donné à Thor : Ragnarok, les frères Russo continuent quant à eux leur lancée dramatique avec Infinity War. La saga Marvel (The Infinity Saga), touche à sa fin après trois phases composées d’au moins six films chacune. Infinity War marque la première partie du dernier volet des Avengers qui se finira avec la sortie de Endgame en 2019. Les frères Russo atteignent avec ce film l’apogée de cette deconstruction des super-héros qu’ils avaient entrepris avec Captain America : Le soldat de l’hiver puis Civil War. Que font des super héros s’ils n’ont plus rien à défendre et comment en arrivent-ils là ? C’est l’enjeu d’Infinity War.

Le monde est surpeuplé et il n’y a pas assez de ressources pour toute la population. Thanos tente alors de récupérer les cinq pierres d’infinité qui lui permettraient d’éliminer au hasard la moitié de la population en un claquement de doigts – créant alors une société utopique dans laquelle les survivants prospéreraient. Plan plutôt rationnel pour un super vilain, que nos héros vont devoir arrêter en s’assemblant encore une fois. Pourtant, plus le film avance plus leurs efforts se révèlent vains et petit à petit leur désespoir fait surface. La victoire de Thanos semble inéluctable et l’on observe une véritable deconstruction du mythe et de l’aura de nos héros au profit du vilain. Cette approche s’accompagne d’un travail esthétique propre aux frères Russo qui atteint ici un paroxysme admirable. Le film propose des idées de mise en scène, un travail sur les effets et un rythme varié qui font certainement du film l’un des plus aboutis de l’univers cinématographique Marvel. Avec un script haletant, Infinity War nous plonge donc dans ce climat d’impuissance auquel les personnages ne sont pas accoutumés. Grâce à une habilité propre aux Marvels, le film parvient à combiner le drame et l’humour mieux que jamais. Le sérieux de la trame narrative est rendu possible par les scènes comiques, tout comme ces dernières fonctionnent en opposition à l’intensité de d’autres. Les différentes rencontres entre les héros nous donnent à voir aussi bien leurs failles que les traits de caractère qui les rendent si attachants aux yeux du public.

Ce mix savant permet aux réalisateurs de rendre le denouement du film d’autant plus dramatique. Si le film faisait l’objet d’une campagne « anti-spoilers » pharamineuse, la spéculation quant à sa fin et à la mort de certains personnages était difficile à éviter pour les spectateurs. Ainsi, le public averti était conscient qu’une fin tragique était supposément l’objet du film mais n’y croyaient qu’a moitié, habitués à la sensationnelle capacité des super-héros à toujours remporter la bataille au dernier moment. C’est sans doute ce qui fait d’Infinity War l’un des meilleurs films Marvel : alors que tous les personnages s’allient contre lui dans un affrontement final absolument jouissif, Thanos réalise son projet et dans un claquement de doigt efface la moitié de la population. Les héros voient alors de membres de leur groupe se désintégrer sous leur yeux, sans aucun moyen apparent de les ramener. C’est sur cet échec menaçant et la gloire de Thanos que s’achève le film. En plus de son écriture intelligente, son traitement de l’histoire et son esthétique pointilleuse, Infinity War nous montre pour la première fois dans l’univers cinématographique Marvel, des héros vaincus. Cette fin choquante mais en parfaite cohésion avec le travail entrepris par les frères Russo laisse le public avec cette sensation de drame catastrophique et un questionnement grandissant quant aux événements qui auront lieu dans Endgame, le dernier film de la saga. 

Avengers : Infinity War / De Joe et Anthony Russo / Avec Robert Downey Jr., Chris Hemsworth, Scarlett Johansson, Chris Pratt, Paul Bettany, Benedict Cumberbatch, Chris Evans, Elizabeth Olsen, Mark Ruffalo, Josh Brolin, Zoe Saldana, Tom Hiddleston, Tom Holland / 2h36 / États-Unis / Sortie le 25 avril 2018

Auteur : Chloé Caye

cayechlo@gmail.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s