The Politician

Disponible sur Netflix

the_politician_s01e01_still_ben_platt
Ben Platt (Payton Hobart) © Netflix

Ben Platt avait fait ses débuts dans la comédie musicale acclamée The book of Mormon à seulement seize ans. Il s’était ensuite définitivement affirmé comme l’un des talents les plus prometteurs du théâtre musical en interprétant le rôle principal dans Dear Evan Hansen. L’enfant prodige de Broadway fait cette semaine ses débuts dans l’univers de la série télévisée avec nul autre que Ryan Murphy, le créateur de Glee, American Horror Story et American Crime Story. Dans The Politician, le jeune homme campe le rôle de Payton, un riche lycéen dont l’ambition la plus chère est de devenir président des États-Unis. En attendant de voir son rêve présidentiel s’accomplir, il se consacre à remporter l’élection de son lycée. 

The Politician se situe entre Glee et American Horror Story : on y retrouve l’esprit bon enfant, le cadre étudiant et la sur-représentation de toutes les minorités possibles et imaginables de la série pour adolescents, sans oublier quelques passages musicaux (difficile pour un amateur de comédies musicales comme Ryan Murphy de ne pas faire chanter Ben Platt). Dans cette utopie lycéenne, le réalisateur, scénariste et producteur vient pourtant ajouter un fil conducteur assez malsain. Jusqu’où sommes-nous prêts à aller pour obtenir le pouvoir et en ressentir l’ivresse ? Question à laquelle il répond en mettant en scène une jeune fille qui exploite le suicide de son petit copain, une grand-mère manipulatrice, les préparations d’un patricide ou encore l’empoisonnement d’un camarade de classe. Dans cette lutte pour la gloire, il oppose et fait se rencontrer différentes classes sociales. Mais c’est bien dans la représentation inquiétante et satirique de certaines familles richissimes qu’il excelle, thème déjà exploité dans American Horror Story. C’est, en effet, avec ces plans représentant des villas immenses, des animaux empaillés jonchant les salles à manger, des bibliothèques pharamineuses, des lits à baldaquin ou des jardins dignes de Versailles, le tout éclairé par une lumière artificielle acidulée, que l’on reconnait le style de Ryan Murphy. Le créateur de la série fait évoluer, dans ce décor plastique et immuable, des personnages totalement déconnectés de toute réalité, existant uniquement par leur apparence. Des lycéens froids et calculateurs qui cherchent à être plus adultes que les adultes eux-mêmes – les rôles de parents sont d’ailleurs notablement réduits. 

Avec cette exploitation du thème de l’extrémisme, ou la mise en place de moyens fondamentalement disproportionnés pour arriver à un but futile, la série touche très juste. Le running gag nous donnant à voir les personnages au fil des épisodes, principalement des jeunes lycéens, évoquer le meurtre de manière tout à fait naturelle comme solution évidente est délectable. L’oeuvre joue ici sur le décalage entre la superficialité et la cruauté de la politique (représentées littéralement dans un très beau générique) et une élection lycéenne sans enjeux réels. Cette caricature de personnages, qu’on peut facilement qualifier de sociopathes, qui luttent pour un pouvoir dérisoire, est comique à souhait mais n’en reste pas pour le moins crédible grâce aux performances des acteurs. Ryan Murphy fait appel à son égérie d’American Horror Story, Jessica Lange, ici magnifique en grand mère et country girl amorale. Gwyneth Paltrow fait une entrée remarquée dans cet univers en interprétant la figure tragique d’une mère prête à tout sacrifier pour son fils. Theo Germaine, Zoey Deutch et Laura Dreyfuss interprètent les élèves du lycée aux cotés d’une Lucy Boynton glaciale. Ben Platt livre quant à lui une performance explosive, à la fois sincère et désopilante, son énergie transcende l’écran et sa sensibilité est extrêmement touchante.

The Politician met donc en scène de manière intelligente des personnages surréalistes ancrés dans un contexte réel. Quand elle est portée à l’écran par un vétéran de la télévision comme Ryan Murphy, cette histoire farfelue prend aisément une dimension visuelle et musicale très intéressante. Pourtant, il faut avouer que cette première collaboration avec Netflix reste malgré tout quelque peu prévisible. La marque de fabrique du réalisateur y est si palpable que le ressassement de ses obsessions peut parfois sembler redondant. Le réalisateur gagnerait sans doute à surprendre davantage son public, même si The Politician reste une série divertissante et bien ficelée.

The Politician créée par Ryan Murphy, Brad Falchuk et Ian Brennan / Avec Ben Platt, Theo Germaine, Zoey Deutch, Jessica Lange, Gwyneth Paltrow et Laura Dreyfuss / Disponible sur Netflix le 27 septembre 2019

Auteur : Chloé Caye

cayechlo@gmail.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s