Technoboss

En VOD le 27 mai 2020

3167121.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
©Shellac Distribution

Luis Rovisco (Miguel Lobo Antunes) devrait bientôt partir en retraite. Directeur commercial grisonnant, il manque d’entrain au cours des voyages répétitifs qu’il exécute pour installer des caméras de surveillance. Le seul moyen de casser son quotidien et de mettre des mots sur ce qu’il ressent, c’est par la musique qu’il le trouve : au volant de sa voiture, il se met à chanter. Et transforme soudain un film d’auteur lambda en comédie musicale excentrique.

Le réalisateur portugais João Nicolau, dont c’est le sixième film, travaille une lenteur qui parvient à ne ressembler à aucune autre. Le rythme presque léthargique emprunté par son héros, si peu convaincu par un travail qui lui prend pourtant l’essentiel de son temps, et le surgissement inattendu de la musique opèrent une étonnante alchimie. Miguel Lobo Antunes, interprète atypique du rôle principal, en est pour beaucoup dans la douce folie qui parcourt le film. Seul, il l’est, mais ce n’est pas désigné comme un poids déprimant. Le sexagénaire est surtout dépassé par les nouvelles technologies, thème qui mène à quelques détails amusants. Ainsi, lorsqu’il reçoit des coups de téléphone, on ne le voit jamais répondre, seulement parler à haute voix dans le vide, comme à lui même.

Un dialogue se fait à l’image entre la représentation de la vie monotone de cet homme et sa profession, qui consiste à poser des systèmes de vidéo-surveillance dans des lieux où peu de personnes passent. Le caractère solitaire de son existence défie la société ultra-surveillée à laquelle il contribue malgré tout, bien que sans conviction. Il ne se reconnaît pas dans ce monde-là, et nous non plus. Les moments chantés sont d’autant plus bienvenus qu’ils semblent hors du temps, fictions mentales et fantasmées à l’intérieur du réalisme. Sur la durée, le film n’est pas toujours aussi surprenant, le récit amoureux qui s’amorce lorsque Luis retrouve, dans un hôtel, la femme de sa vie, est un peu plus attendu. Il n’empêche que Technoboss tient la ligne de son originalité du début à la fin, et cultive un ton décalé très enthousiasmant.

Technoboss / De João Nicolau / Avec Miguel Lobo Antunes, Luísa Cruz, Américo Silva / Portugal / 1h52 / Sortie en VOD le 27 mai 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s