L’empire du silence

Au cinéma le 16 mars 2022

© JHR Films

Treizième film tourné au Congo du réalisateur belge Thierry Michel, L’Empire du silence est de ces films qui laissent sans voix, pour pouvoir mieux laisser la parole aux véritables acteurs et témoins des événements. Dans la continuité de son précédent film L’homme qui répare les femmes, L’Empire du silence relaye le plaidoyer du docteur Mukwege, prix Nobel de la paix, et retrace les événement qui ravagent violemment la République démocratique du Congo.

Le film s’ouvre sur des plans magnifiques de la forêt congolaise et des fleuves qui la traversent, accompagnés par la voix de Thierry Michel, commentateur de son propre film. Le titre l’indique lui-même : le cinéaste cherche à briser la loi du silence. Depuis vingt-cinq ans, Le Congo subit des milliers de crimes contre l’humanité, qui restent impunis. La déliquescence du régime de l’ancien président, la déstructuration de l’État hérité de la colonisation et la corruption des Forces Armées Zaïroises – auxquelles s’ajoutent la situation au Rwanda – sont autant de facteurs qui provoquent l’instabilité de la RDC.

L’originalité du film de Thierry Michel réside dans les sources visuelles qui proviennent des différents camps : des tueries sont filmées par les militaires et des prises d’otage par les rebelles. Ces séquences sont difficiles à regarder tant on peut lire la peur sur ses visages qui se dessinent à l’écran. Les couleurs sont marquées et la résolution est nette, accentuant l’effet réaliste de ce qui nous est montré. Le documentaire filme la peine, la souffrance et la mort de manière crue : des corps flottent sur le fleuve Congo, comme un linceul. La forêt les a engloutis.

Le film conserve effectivement un aspect métaphorique, beau dans sa cruauté. La rivière et la terre sont rouges, souillées par de nombreux massacres. L’Empire du silence est corporel, terrestre; le cinéaste filme les visages : ceux luisants de sueur des travailleurs, ceux creusés des enfants affamés, ceux ravagés des femmes.

« Que peut un film face à un tel désastre ? Témoigner contre l’oubli » affirme le réalisateur. L’Empire du silence pose la question du témoignage, pour ne jamais oublier. Sur l’écran sont des hommes et femmes qui combattent la violence et l’injustice à qui l’on donne enfin le moyen et la puissance de s’exprimer. En réalisant cette œuvre, Thierry Michel met en exergue le terrifiant manque de médiatisation qui entoure ces crimes et nourrit l’espoir, grâce au cinéma, d’alerter définitivement la communauté internationale.

L’Empire du silence / De Thierry Michel / France – Belgique / 1h50 / Sortie le 16 mars 2022.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :