La dégustation

Actuellement au théâtre

La-degustation-©-Charlotte-Spillemaecker-6.jpg
Bernard Campan, Isabelle Carré et des bouteilles de vin ©Charlotte Spillemaecker

  Jacques (Bernard Campan) aime tellement le vin qu’il est devenu caviste – son médecin, fidèle client, lui recommande souvent de calmer sa passion. Ce célibataire solitaire, un peu renfrogné, fait la rencontre d’Hortense (Isabelle Carré), venue acheter une bouteille pour l’offrir à des sans-abris. Au point de départ de cette romance entre deux timides se mêle l’apparition impromptue d’un jeune cambrioleur en liberté conditionnelle, Steve (Mounir Amamra, vu l’année dernière dans Le Monde est à toi de Romain Gavras), qui se réfugie dans la cave à vin.

  L’auteur et metteur en scène Ivan Calbérac, dont le plus grand succès théâtral est celui de L’Étudiante et Monsieur Henri (qu’il adaptait lui-même pour le cinéma en 2015), livre une comédie romantique de facture très classique, comme le théâtre privé sait en faire recette. Le texte réserve peu de surprises, le rythme est énergique et mise sur une construction par blocs d’événements efficace. Sur le papier, la galerie de personnages semble assez caricaturale (la vieille fille catholique, le célibataire endurci, le banlieusard au franc-parler), mais la comédie l’emporte sur les clichés lorsqu’elle investit l’originalité de son sujet, rattachée à l’univers vinicole – avec, même si l’on se passerait des sous-entendus sexuels, une scène de dégustation particulièrement réjouissante. Le plaisir que procure cette Dégustation repose essentiellement sur l’alchimie parfaite que créent les deux comédiens, qui se retrouvent presque vingt ans après le sensible long-métrage de Zabou Breitman Se souvenir des belles choses. Isabelle Carré apporte une joyeuse fantaisie à son personnage, et Bernard Campan nuance les émotions et l’humour avec talent. Une complicité bienveillante trouve alors sa juste mesure, et la dissipe dans la salle. Le décor principal, celui de la cave à vin, finit par nous donner envie de trinquer avec eux.

La pièce est nommée quatre fois aux Molière 2019, qui seront décernés le 13 mai : meilleure comédie, meilleur comédien (Bernard Campan), meilleure comédienne (Isabelle Carré), meilleur comédien dans un second rôle (Olivier Claverie).

La dégustation / De et mis en scène par Ivan Calbérac / Avec Bernard Campan, Isabelle Carré, Mounir Amamra, Olivier Claverie / Théâtre de la Renaissance

Une réflexion sur « La dégustation »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s