Euphoria

Diffusée sur HBO / Disponible sur OCS

euphoria-1.jpg
Hunter Schafer (Jules) et Zendaya (Rue) © HBO

La série polémique créée par Sam Levinson et produite par Drake reprend un thème sur-exploité du monde télévisuel : les frasques d’un groupe d’adolescents américains. Alors qu’une série comme Sex Education prônait la représentation des minorités par souci de bien-pensance propre à l’aspect grand public de sa plateforme, la création d’HBO s’adresse à un public plus averti et propose des personnages divers dont les différences ne constituent pas leur seul intérêt. Euphoria s’attelle avec brio à briser les codes établis par ses prédécesseurs et déconstruire les relations amicales, amoureuses, sexuelles et familiales des lycéens du 21ème siècle.

Nous suivons l’amitié naissante de Jules (Hunter Schafer), une nouvelle étudiante et Rue (Zendaya), de retour au lycée après une overdose et narratrice de la série. Malgré une classification au départ très schématique et typique des personnages (le populaire, la fille facile, le droguée, la nouvelle, la vierge etc…) leur développement s’avère très juste. La série leur permet de revendiquer cette catégorisation afin de l’embrasser avec panache ou s’en dégager brutalement pour s’engouffrer dans une véritable quête identitaire. Elle alterne séquences mélancoliques et tourmentées, reflet d’une génération prise de court entre une inertie rassurante mais paralysante et un besoin d’évasion omniprésent.

Les situations évoquées sont parfois très spécifiques et poussées afin de permettre à l’action de gagner en intensité, mais elles perdent alors de leur réalisme. Cependant, les dialogues restent empreints d’une finesse intéressante et sont soutenus par une réalisation étonnamment innovante et risquée. La série propose de superbes scènes, avec des combinaisons musicales et visuelles assez délirantes. Ancrée dans une réalité violente et prenant pourtant la forme d’un trip hallucinatoire, la première saison d’Euphoria est une expérience envoutante et mémorable. 

Euphoria de Sam Levinson / Avec Zendaya, Hunter Schafere et Jacob Elordi / HBO / 2019

Auteur : Chloé Caye

cayechlo@gmail.com

Une réflexion sur « Euphoria »

  1. Je ne regarde pas beaucoup de séries, mais j’ai bien aimé celle-là, que j’ai trouvé très juste dans sa manière « d’embrasser la catégorisation », comme tu le dis. Après, je ne sais pas si elle plaira autant aux ados qu’aux adultes !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s