Invisible Man

Au cinéma le 26 février 2020

null
Elisabeth Moss (Cécilia Kass) © Universal

Dans Invisible man, le réalisateur Leigh Whannell reprend le héros du roman de H.G. Wells publié en 1897 pour le transposer dans un contexte actuel. Ce qui aurait pu faire office d’un énième remake s’avère être une relecture inhabituelle et intelligente du personnage mythique. 

Au beau milieu de la nuit, une jeune femme prépare sa fuite : enfermée dans une maison à l’architecture brutaliste inquiétante et entièrement coupée du monde extérieur, elle essaye de se dégager du lit sans réveiller l’homme qui dort à ses côtés. Cecilia Kass vit avec Adrian Griffin, un opticien de génie et millionaire, qui possède sur elle une emprise tyrannique et violente. À peine parvient-elle à quitter la région et se réfugier chez des amis qu’elle sent déjà la présence d’Adrian partout.

Un personnage éponyme qui de par son absence à l’écran dès le début du film – avant même toute hypothèse d’invisibilité – permet au spectateur de s’identifier à Cecilia et, comme elle, penser apercevoir l’homme dans chaque recoin. Élément narratif judicieux car il inscrit ainsi de manière assez originale le personnage dans le cadre d’une relation toxique. La jeune femme traumatisée ne peut se libérer entièrement de cette peur qui frôle la paranoïa. Jamais elle ne pourra échapper à cette présence spectrale qui la hante. Difficile alors d’établir si la santé mentale de Cécilia est à l’origine de cette menace ou si son ex-compagnon la tourmente véritablement. Grâce à des séquences subtiles et les jeux malsains d’une caméra subjective, le film s’amuse avec les attentes du spectateur avant de confirmer l’une de ces deux théories.

En dépit de quelques passages très académiques et propres au cinéma de genre, le film offre à l’histoire de l’homme invisible un renouveau inattendu. Si le choix du point de vue du personnage de Cécilia est ce qui le rend agréablement surprenant, impossible de ne pas mentionner aussi la performance vibrante de la fascinante Elisabeth Moss.

Invisible Man / De Leigh Whannell / Avec Elisabeth Moss, Oliver Jackson-Cohen, Harriet Dyer, Aldis Hodge / Etats-Unis / 2h05 / Sortie le 26 février 2020.

Auteur : Chloé Caye

cayechlo@gmail.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s