Atlanta

Disponible sur OCS

© Guy D’Alema/FX

Dramatiquement contradictoires depuis leur propre fondation, les États-Unis nous ont à nouveau montré ces derniers mois à quel point le pays qui se veut phare de la démocratie mondiale peut sombrer dans un cauchemar incompréhensible pour tous ceux qui l’observent de loin. L’énième massacre dans une école – cette fois à Uvalde, Texas – nous a rappelé l’absurdité du refus de contrôler la vente des armes ; la décision de la Cour Suprême d’abroger le droit fédéral à l’avortement nous a confirmé que même les droits qu’on considère comme acquis depuis des décennies ne sont pas à l’abri d’une classe dirigeante réactionnaire, patriarcale et aveuglée par le fanatisme religieux. Le mandat de Trump a poussé les artistes, les auteurs et les cinéastes américains à s’engager encore plus dans une satire de leur propre pays, mais maintenant que la cible principale n’est plus au pouvoir et que les injustices continuent de persister, très peu d’œuvres parviennent à bien représenter ce que signifie de vivre dans une nation comme les États-Unis. Un rare exemple réussi est la série Atlanta, dont la troisième saison a été diffusée entre le mois de mars et le mois de mai.

Continuer à lire … « Atlanta »

Le Roi Lion

Au cinéma le 17 juillet 2019

3453928-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
© Disney

La série d’adaptations Disney lancée par Le livre de la Jungle en 2016 qui s’était poursuivie avec La belle et la bête, Aladdin et prochainement Mulan représente une partie importante des événements cinématographiques de 2019. Véritable monument de l’industrie du dessin animé et grand favori des amateurs Disney, Le Roi Lion n’y aura pas échappé.

Continuer à lire … « Le Roi Lion »

Solo : A Star Wars Story

Au cinéma le 23 mai 2018

7793437009_alden-ehrenreich-et-chewbacca-heros-de-solo-a-star-wars-story
Alden Ehrenreich (Han Solo) © The Walt Disney Company France

Le spin-off sur le personnage de Han Solo faisait partie de la sélection officielle du festival de Cannes cette année et est sorti dans une relative discrétion. Le film n’a pas fait l’objet d’une promotion faramineuse comme ses prédécesseurs. Cela pourrait expliquer que le film ait réalisé le plus mauvais démarrage de l’histoire des Star Wars. Ou bien c’est le bouche à oreille entre les spectateurs et les critiques negatives qui ont enterré le film dès sa sortie. Le nouvel opus de Ron Howard sur un des héros les plus aimés de la galaxie peut-il vraiment être qualifié de mauvais ?

Continuer à lire … « Solo : A Star Wars Story »