Solo : A Star Wars Story

2018

7793437009_alden-ehrenreich-et-chewbacca-heros-de-solo-a-star-wars-story
Alden Ehrenreich (Han Solo) © The Walt Disney Company France

Le spin-off sur le personnage de Han Solo faisait partie de la sélection officielle du festival de Cannes cette année et est sorti dans une relative discrétion. Le film n’a pas fait l’objet d’une promotion faramineuse comme ses prédécesseurs. Cela pourrait expliquer que le film ait réalisé le plus mauvais démarrage de l’histoire des Star Wars. Ou bien c’est le bouche à oreille entre les spectateurs et les critiques negatives qui ont enterré le film dès sa sortie. Le nouvel opus de Ron Howard sur un des héros les plus aimés de la galaxie peut-il vraiment être qualifié de mauvais ?

Malheureusement la réponse à cette question est oui : Solo : A Star Wars Story est bien une perte de temps que l’on vous conseille d’éviter. 

Pour commencer, le scénario ne possède aucun intérêt : pendant deux heures les personnages tentent de voler de l’essence. Ils échouent une première fois et doivent monter un deuxième coup pour rattraper le premier, ils échouent à ce deuxième aussi et en montent donc un troisième et ainsi de suite. En plus de ces perpétuels braquages, les scénaristes Lawrence Kasdan et Jon Kasdan essayent de donner de la profondeur aux personnages. Ces derniers sont alors au centre d’un nombre infini de « twists ». Ils sont dans le camp des gentils puis dans celui des méchants puis finalement dans le premier puis au final dans un tout autre camp. Ces retournements de situations constants ne font que pointer du doigt un vide dans le scénario et un manque de consistance des personnages. 

Le texte n’est pas aidé par les acteurs, et l’opposé est probablement vrai aussi. Emilia Clarke est perdue dans un personnage d’un ennui mortel. Quant à Alden Ehrenreich qui incarne Han Solo, il est d’une fadeur impressionnante. Il ne possède en aucun cas le charme et le charisme qu’Harrison Ford apportait au rôle. Il est en plus face à Woody Harrelson qui possède une présence assez magnétique et capte toute l’attention. Paul Bettany vient aussi apporter au film, du mieux qu’il peut, un méchant plutôt crédible. Ces deux derniers sont cependant les seuls à livrer des performances notables, malgré un scénario d’une faiblesse hallucinante. 

Ensuite, la réalisation de Ron Howard semble s’inspirer des westerns mais ne colle pas vraiment avec la dynamique que le film peine à mettre en place. La lenteur traditionnelle de ce genre est respectée mais s’avère contre productive car les plans qu’on propose aux spectateurs ne viennent pas combler le manque d’action. Des couleurs ternes et un manque d’originalité flagrant quant à l’esthétique du film. Coté humour, les blagues tombent à plat et coté amour l’intrigue romantique entre Han et Qi’Ra est pire que banale. C’est donc raté à tous les niveaux pour cette nouvelle addition à la franchise et il ne reste plus qu’à espérer que l’Episode IX prévu pour décembre 2019 s’en démarquera considérablement. 

Solo : A Star Wars Story réalisé par Ron Howard / Ecrit par Lawrence Kasdan et Jon Kasdan / Avec Alden Ehrenreich, Emilia Clarke, Woody Harrelson, Paul Bettany et Donal Glover / Actuellement au cinéma

Auteur : Chloé Caye

cayechlo@gmail.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s