Amadeus

Jusqu’au 24 avril 2018 au National Theatre

1274_adam_gillen_as_wolfgang_mozart_and_lucian_msamati_as_antonio_salieri_in_amadeus_at_the_national_theatre_-c-_marc_brenner
Adam Gillen (Wolfgang Amadeus Mozart) et Lucian Msamati (Antonio Salieri) © Marc Brenner

Grâce à son succès l’année dernière, la pièce Amadeus, écrite par Peter Shaffer, est reprise au National Theatre cette année.

La biographie romancée de Mozart et l’histoire de sa relation avec son rival Salieri, avait déjà inspirée le réalisateur Milos Forman pour son film Amadeus, sorti en 1984. Le film, dont Shaffer avait écrit le scénario, avait connu un grand succès, remportant huit Oscars, dont celui de meilleur film, ainsi que le César du meilleur film étranger. Difficile, donc, de ne pas, dans un certain sens, proposer une reproduction de l’oeuvre cinématographique sur scène. Plus difficile encore de s’en inspirer tout en créant quelque chose de nouveau. C’est pourtant pari gagné pour le metteur en scène Michael Longhurst.

Continuer à lire … « Amadeus »

Rencontre avec : Louis Maskell

Acteur / Actor (traduction française après version originale)

DNZyGVyXUAE_WGC 2
Louis Maskell © Dan Wooller

Louis Maskell, making his West End debut this year, is the rising star of the British stage. The 28 year old actor’s interpretation of Grinpayne in The Grinning Man has been praised by both critics and audiences.

You’ve played characters such as Tony in the UK tour of West Side Story, what are the differences between getting into a musical that everyone already knows and a completely new one like The Grinning Man ? Is it more stressful because it’s new or, on the contrary, more relaxed because you can make it your own ?

There’s a definite mix. I’d say that for me the stress and relaxation that come with putting on an original production are far more positive emotions than negative.

Continuer à lire … « Rencontre avec : Louis Maskell »

Follies

Jusqu’au 3 janvier 2018 au National Theatre

00285_follies_at_the_national_theatre_c_johan_persson
© Johan Persson

L’oeuvre de Stephen Sondheim est une des productions phares du National Theatre pour cette fin d’année. Une comédie musicale sur le showbiz, le temps qui passe et l’envie de rester jeune pour toujours. Un décor qui tombe en ruine autour de personnages qui tentent, eux aussi de maintenir une apparence parfaite alors que leur vie s’écroule peu à peu. Sous une esthétique tape à l’oeil, Follies nous montre des personnalités terrifiées du futur. Avec un goût de nostalgie, la pièce semble être un hommage à l’âge d’or de la comédie musicale.

Continuer à lire … « Follies »

Young Marx

Jusqu’au 31 décembre 2017 au Bridge Theatre

6E014336-190A-493F-9A58-46A7FB3A1372
Rory Kinnear (Karl Marx) © Manuel Harlan

Young Marx est la première production du Bridge Theatre, un nouveau théâtre situé juste en dessous du célèbre London Bridge. Le lieu est accueillant et chaleureux, quant à la salle, elle peut être maniée au bon vouloir des metteurs en scène. Cette nouvelle pièce de Richard Bean et Clive Coleman raconte l’histoire de la jeunesse de Karl Marx en tant que réfugié à Londres. Entre ses difficultés financières, l’effondrement de son mariage et son amitié avec Friedrich Engels, la pièce retrace son cheminement personnel le menant à l’écriture du « Capital ».  Continuer à lire … « Young Marx »

The Dazzle

2015

The-Dazzle-at-FOUND111.-Andrew-Scott-Langley-and-David-Dawson-Homer.-Photo-credit-Marc-Brenner-67
Andrew Scott et David Dawson © Marc Brenner

Langley et Homer Collyer sont deux frères habitant à New York au 20ème siècle, le premier est musicien et le second est devenu son avocat. Les deux personnages vivent déjà ensemble lorsque la pièce débute, mais la dynamique du duo va être bouleversée par l’arrivée de Milly, une jeune femme relativement riche, qui va s’éprendre de Langley. Ce dernier, excentrique et touchant, ne correspond à aucun type de héros théâtral qu’on à l’habitude de voir. Son frère quant à lui, manipulateur et débordant d’énergie, tente d’arranger l’union entre Milly et Langley pour réussir à en tirer un maximum de profit.

Pleine d’humour, la pièce met en avant l’ennui d’une société fonctionnant grâce à toutes sortes de conventions sociales. Superbement poétique, l’auteur nous propose l’histoire du destin maudit de ces deux frères en marge de la société. Extrêmement provoquante et toujours hilarante, la pièce joue sur le caractère inconventionnel des personnages, et donne une image cynique et grinçante de l’amour.  S’entremêlent alors secrets et desseins au coeur d’un trio original, et alors que le premier acte se termine, la vie des Collyers bascule lorsque le mariage de Milly et Langley est annulé.

Continuer à lire … « The Dazzle »