Exposition – Comédies musicales

A la Philharmonie de Paris

43422523_2441836325857046_963908751348203520_o

L’exposition de la Philharmonie de Paris se concentre sur certaines oeuvres majeures du genre : Un Américain à Paris, Chantons Sous la Pluie, Les Demoiselles de Rochefort ou encore La La Land. On retrouve avec plaisir ces classiques et pour chaque film une petite video explicative (petit bémol : pour écouter il faut brancher un casque et seulement trois prises sont disponibles), quelques images (story-board, croquis) et un résumé modeste. Une très, voir trop, petite salle est ensuite dédiée à l’apprentissage des claquettes, avec une video filmée comme tutoriel (vidéo qui ne fonctionne pas toujours). Une salle pour les enfants, tout aussi étroite et franchement pas très attractive, est aussi proposée avec des extraits de dessins animés musicaux. Au centre, on trouve différents montages projetés sur un grand mur blanc. Ces petites vidéos sont très bien réalisées et abordent des thèmes intéressants sans être pour autant particulièrement instructives.

L’exposition permet à ceux qui n’ont jamais entendu parler de comédies musicales de se familiariser avec des figures emblématiques, des oeuvres marquantes et d’avoir une brève idée de l’essence de ce genre. Pour ceux qui en ont déjà vu quelques unes, c’est une petite piqure de rappel avec quelques dates clefs et des petites anecdotes. Quant aux véritables passionnés du genre ils repartiront de la Philharmonie sans aucune nouvelle connaissance. Pour ceux qui souhaitent effectivement en apprendre plus, la partie la plus appropriée semble être la boutique. Elle regroupe des livres qui dévoilent une histoire et des interprétations du genre beaucoup plus exhaustives, ainsi que des dvds et cds parfois durs à se procurer en France.

En effet, en isolant seulement quelques films, l’exposition omet toute possible représentation d’une évolution de la comédie musicale. Aucune réelle indication chronologique ne permet de saisir en quoi ces oeuvres furent innovatrices et uniques. Ni les origines théâtrales du genre ni ses métamorphoses au fil des années ne sont évoqués. De nombreux artistes, qui ont pourtant marqué l’histoire de la comédie musicale, sont également délaissés, qu’il s’agisse de réalisateurs, scénaristes, compositeurs ou chorégraphes. Si l’aspect universel est lui bien évoqué, une approche un peu plus historique aurait peut-être permis aux visiteurs de mieux appréhender ce genre qui se revisite et renouvèle sans cesse. L’angle d’approche choisit par le commissaire de l’exposition N. T. Binh semble trop restreint pour un sujet si vaste. Ce qui s’avère dommage car c’est pourtant une initiative admirable. Si la comédie musicale est souvent délaissée, elle revient à la mode ces dernières années et c’est avec joie qu’on souhaite s’immerser dans son univers. Pour se satisfaire, les aficionados du genre devront donc attendre la retrospective de la Cinémathèque Française le mois prochain, qui propose une plus grande variété d’oeuvres.

Exposition Comédies Musicales : la joie de vivre du cinéma / A la Philharmonie de Paris, jusqu’au 27 janvier 2019

Auteur : Chloé Caye

cayechlo@gmail.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s