Coupez !

Actuellement au cinéma

© Pan Distribution

Remake d’un film étudiant japonais, la nouvelle comédie de Michel Hazanavicius nous entraîne sur le tournage chaotique d’un film de zombies et nanar du genre.

Bien qu’il reprenne avec ce film une forme (le pastiche) et un thème (le cinéma) largement explorés dans ses réalisations antérieures, de La Classe américaine au Redoutable en passant par OSS 117 et The Artist, Hazanavicius parvient à se renouveler de façon assez ingénieuse. Il impose en effet une structure singulière à Coupez !, qu’il décompose en deux parties : nous assistons d’abord à « Z », le remake d’un film de commande dans lequel de vrais zombies perturbent le bon déroulement du tournage d’un film de zombies, avant d’être infiltrés par un flash-back dans les coulisses de la production du film.

Cette audace de forme désarçonne et rend le film inégal. Le premier segment atteste d’une maîtrise du pastiche qui ne suffit pourtant pas à le rendre supportable : on rit vaguement, contents de reconnaître les références au canevas du genre, mais le temps paraît long devant « Z », ce film volontairement (bien) raté. Toutefois, lorsque l’on découvre l’envers du décor, la répulsion cède à l’attraction, et c’est avec délectation que l’on découvre l’écosystème s’affairant pour le film : un réalisateur désabusé, un acteur égocentrique, une actrice trop investie, une productrice aux injonctions irrationnelles, un compositeur optimiste… Autant de personnages bien esquissés et très bien interprétés par un casting dirigé de main de maître.

Comme à l’accoutumée, Hazanavicius manie le rythme exigeant de la comédie avec talent, dans un film postmoderne multipliant les références à son modèle tarantinien. À la croisée des chemins entre The Disaster Artist, Shaun of the Dead et La Cité de la peur, Coupez ! rend un hommage tendre et excentrique au travail d’équipe qui permet à un film d’émerger.

Coupez ! / De Michel Hazanavicius / Avec Romain Duris, Bérénice Béjo, Finnegan Oldfield, Matilda Lutz, Grégory Gadebois, Luàna Bajrami, Jean-Pascal Zadi, Sébastien Chassagne / France / 1h51 / Sortie le 18 mai 2022.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :