Les Cyclades

Actuellement au cinéma

© Chloé Kritharas

Un décor assumé de carte postale, une Laure Calamy plus extravagante que jamais et une belle histoire d’amitié, le nouveau film de Marc Fitoussi ensoleille la grisaille de ce mois de janvier avec cette comédie légère où les chemins de deux amies d’enfance se rejoignent presque par hasard. 

Prenant la forme d’un voyage initiatique où Blandine et Magalie autrefois inséparables se retrouvent une trentaine d’années plus tard et décident de partir en Grèce pour honorer une vieille promesse, Les Cyclades se construit d’une manière classique, presque rébarbative sur certains aspects. Les deux amies sont deux extrêmes opposées où l’une « en fait trop et l’autre ne sait plus trop faire », ce qui les enferme parfois dans leurs archétypes respectifs et ne permet pas au film de déployer toute sa puissance comique. Ces longueurs narratives sont également ralenties par une mise en scène par moments très monotone qui tend à étouffer l’élan libérateur dans lequel le film s’était pourtant engagé. 

Une fois ce constat fait et accepté, il est possible d’apprécier le film pour sa fantaisie, son air de « vacances-j’oublie-tout » et la mélancolie de ces femmes en recherche de leur amitié et de leur âme d’enfant. Des personnages qui, bien que des clichés vivants, se révèlent plus ancrés dans le réel qu’on ne le pensait et évitent avec brio certains écueils dans leur construction. Les hommes qu’elles croisent ou aiment les touchent sans les définir et les épreuves affrontées (cancer du sein, divorce, violences intra-familiales) s’intègrent avec soin sans être minimisées ou balayées d’un trait d’humour. 

D’une imperfection manifeste, Les Cyclades trouve son charme dans sa joie communicative et son portrait simple de femmes libérées, superbes et imparfaites, auxquelles ont peut s’identifier.

Les Cyclades / De Marc Fitoussi / Avec Laure Calamy, Olivia Côte, Kristin Scott Thomas / France / 1h50min / Sortie le 11 janvier 2023.

Auteur : Anna Suhasini Belmudes

Simplement une provinciale venue s'enivrer de la vie parisienne, une amoureuse des vagues et du cinéma, bercée par le soleil et le train qui entre en gare de La Ciotat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :