Le Danseur du Dessus

Rétrospective comédies musicales

top-hat-1200-1200-675-675-crop-000000
Fred Astaire (Jerry Travers) et Ginger Rogers (Dale Tremont) © 1935 Warner Bros Ent. / Everett Collection

Le Danseur du Dessus, sorti en 1935, est souvent considéré comme l’un des meilleurs films du duo Fred Astaire et Ginger Rogers, aux côtés de Sur Les Ailes de la Danse. Leur quatrième collaboration met en scène Jerry Travers, qui en dansant un soir, réveille Dale Tremont, l’occupante de la chambre en dessous. Lorsque cette dernière vient se plaindre, Jerry tombe immédiatement sous son charme. S’en suivent les quiproquos et complications habituelles, rythmés par certaines des plus belles mélodies du genre. 

Continuer à lire … « Le Danseur du Dessus »

Chantons Sous la Pluie

Rétrospective comédies musicales

015-singing-in-the-rain-theredlist
Donal O’Connor (Cosmo Brown), Debbie Reynolds (Kathie Selden) et Gene Kelly (Don Lockwood) © MGM

Singin’ in the Rain est une chanson écrite par Arthur Freed et Nacio Herb Brown en 1929. Quelques années plus tard, Freed, alors à la tête de l’unité chargée des comédies musicales chez MGM, trouve que sa chanson n’a pas reçu le succès escompté. Il charge Betty Comden et Adolph Green d’écrire une histoire basée sur cette composition. Les deux scénaristes trouvent l’idée de deux stars du cinéma muet qui vont devoir franchir le cap du parlant, donnant alors naissance à Chantons Sous la Pluie. Si à sa sortie en 1953 le film réalisé par Gene Kelly et Stanley Donen n’effectue qu’un score médiocre au box office et ne remporte aucune distinction particulière, il est aujourd’hui considéré comme la meilleure comédie musicale de tous les temps.

Continuer à lire … « Chantons Sous la Pluie »

Exposition – Comédies musicales

Jusqu’au 27 janvier 2019 à la Philharmonie de Paris

43422523_2441836325857046_963908751348203520_o

L’exposition de la Philharmonie de Paris se concentre sur certaines oeuvres majeures du genre : Un Américain à Paris, Chantons Sous la Pluie, Les Demoiselles de Rochefort ou encore La La Land. On retrouve avec plaisir ces classiques et pour chaque film une petite video explicative (petit bémol : pour écouter il faut brancher un casque et seulement trois prises sont disponibles), quelques images (story-board, croquis) et un résumé modeste. Une très, voir trop, petite salle est ensuite dédiée à l’apprentissage des claquettes, avec une video filmée comme tutoriel (vidéo qui ne fonctionne pas toujours). Une salle pour les enfants, tout aussi étroite et franchement pas très attractive, est aussi proposée avec des extraits de dessins animés musicaux. Au centre, on trouve différents montages projetés sur un grand mur blanc. Ces petites vidéos sont très bien réalisées et abordent des thèmes intéressants sans être pour autant particulièrement instructives.

Continuer à lire … « Exposition – Comédies musicales »