Rencontre avec : Louis Maskell

Acteur / Actor (traduction française après version originale)

DNZyGVyXUAE_WGC 2
Louis Maskell © Dan Wooller

Louis Maskell, making his West End debut this year, is the rising star of the British stage. The 28 year old actor’s interpretation of Grinpayne in The Grinning Man has been praised by both critics and audiences.

You’ve played characters such as Tony in the UK tour of West Side Story, what are the differences between getting into a musical that everyone already knows and a completely new one like The Grinning Man ? Is it more stressful because it’s new or, on the contrary, more relaxed because you can make it your own ?

There’s a definite mix. I’d say that for me the stress and relaxation that come with putting on an original production are far more positive emotions than negative.

Les Misérables is the longest running musical in London and is famous across the world. The Grinning Man is another adaptation of a Victor Hugo’s novel, why does his work so well as stage productions according to you ?

Well, because the themes Victor Hugo writes about are quite theatrical. His books are epic in scale and sweeping in nature!

Why do you think puppetry is so popular on stage ? As an actor, what’s the most challenging part about playing and manipulating them ?

Puppetry is the purest form of theatre. It transports the audience to a vulnerable, honest state and talks to the inner child that’s in us all. It’s such a demanding medium and requires total and utter concentration. Puppetry doesn’t allow one to do it halfheartedly! It’s unforgiving if not taken seriously and thrilling if committed to!

Some of the lyrics are now completely different than what they used to be in the original Bristol production, based on what do you make those changes and do you feel like there are still things to improve?

We made the lyric changes based on Grinpayne’s story arc that had been developed for the London transfer. I’d say that the production is in a very good place at the moment. But, like all creative people, it’s very rare to not find room for improvements!

The Grinning Man is playing at Trafalgar Studios until April 14th / Interview by Chloé Caye 21/01/18

The-Grinning-Man-Louis-Maskell-Grinpayne-Photo-by-Simon-Annand-1_1230-700x455
Louis Maskell (Grinpayne) © Simon Annand

Louis Maskell, qui fait cette année son début sur les planches de Londres, est l’étoile montante de la scène britannique. Le jeune anglais de 28 ans interprète Grinpayne dans The Grinning Man, où sa performance a fait l’unanimité auprès des critiques et du public.

Avant de jouer dans The Grinning Man, tu as, entre autres, interprété Tony dans l’adaptation théâtrale de West Side Story, quelles sont les différences entre rejoindre une comédie musicale que tout le monde connait déjà et une nouvelle ? Est-ce plus angoissant ou au contraire plus simple car tu peux te l’approprier ?

C’est vraiment un mélange des deux. Mais je dirais que l’angoisse et la relaxation qui vont avec la création d’une production originale sont, pour moi, des émotions beaucoup plus positives que négatives.

Les Misérables est la comédie musicale qui se joue depuis le plus longtemps à Londres (depuis 1985 au Queen’s Theatre), The Grinning Man est aussi une adaptation d’un roman de Victor Hugo, selon toi pourquoi ses ouvrages sont-ils autant adaptés sur scène ?

Je trouve que les thèmes sur lesquels écrit Victor Hugo se prêtent bien à la mise en scène théâtrale. Ses livres ont une ampleur épique et une structure fluide.

Pourquoi l’utilisation de marionnettes sur scène est tant à la mode selon toi? En tant qu’acteur quelle est la principale difficulté quand tu dois jouer avec des marionnettes et les manipuler ? 

L’utilisation de marionnettes est la forme théâtrale la plus pure qui existe. Les marionnettes rendent le public vulnérable et dégagent une certaine sincérité, elles parlent à l’enfant que nous avons tous au fond de nous. C’est une pratique incroyablement exigeante et qui demande une concentration totale. Manier des marionnettes est impossible si on n’y met pas tout son coeur! C’est un art impitoyable si il n’est pas pris sérieusement et, au contraire, très excitant quand on s’y investit pleinement!

Les paroles des chansons dans la pièce sont maintenant très différentes de ce qu’elles étaient dans la production originale à Bristol, comment ces changements s’effectuent-ils et la pièce va-t-elle continuer d’évoluer ?

Nous avons décidé de ces changements de paroles en fonction de l’évolution du personnage de Grinpayne, que nous avions plus développé pour le transfert de la pièce à Londres. La version actuelle fonctionne très bien selon moi, mais, comme tous les créatifs, c’est très rare que je ne trouve rien à améliorer !

The Grinning Man se joue à Londres aux Trafalgar Studios jusqu’au 14 avril / Interview réalise par Chloé Caye le 21/01/18 – Lire la critique ici : The Grinning Man

 

 

Auteur : Chloé Caye

cayechlo@gmail.com

Une réflexion sur « Rencontre avec : Louis Maskell »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s