Us

20 mars 2019

Us
Lupita Nyong’o (Adélaïde Wilson) © Universal

Une petite fille s’éloigne de ses parents lors de la fête foraine sur la plage de Santa Cruz, en Californie. Elle se perd dans le palais des miroirs et se retrouve face à son reflet qui, animé, lui adresse un sourire glaçant. Quelques années plus tard Adélaïde, maintenant adulte, revient passer l’été dans la maison de vacances de ses parents, accompagnée de son mari, son fils et sa fille. Hantée par ce traumatisme elle a toujours gardé la sensation d’être poursuivie par son double maléfique. Intuition qui sera peut-être confirmée par la présence d’étranges personnes dans l’entrée de leur maison. Cette famille mystérieuse : c’est eux, vêtus de rouge, armés de ciseaux et venus pour « rompre le lien ». 

Après le superbe Get Out, Jordan Peele met de nouveau en scène une famille Afro-américaine dans une situation horrifique : Ceux qui essayent de les tuer leur ressemblent et pensent de la même façon. Principe terrifiant basé sur le mythe du double et qui met en lumière la théorie que nous sommes nos pires ennemis.

Cette intrigue permet surtout aux acteurs qui jouent deux versions d’eux mêmes de briller. Après la spectaculaire performance de Daniel Kaluuya dans Get Out c’est Lupita Nyong’o qui reprend le flambeau du premier rôle dans l’univers de Peele. L’actrice, déjà primée aux Oscars, est d’une justesse époustouflante en mère de famille paranoïaque mais surtout absolument effrayante dans le rôle de son double sinistre. Elle est entourée par d’autres acteurs tout aussi dévoués comme Elizabeth Moss, Wiston Duke, Tim Heidecker et les deux enfants Shahadi Wright Joseph et Evan Alex. La réalisation minutieuse de Jordan Peele est quant à elle sublimée par la photographie de Mike Gioukalis : les couleurs utilisées et la constitution du cadre donnent à l’horreur une allure de peinture hypnotique. 

Pourtant le scénario n’est pas toujours à la hauteur de sa mise en scène. Si l’idée de base est intrigante le scénariste et réalisateur a tendance à s’éparpiller et certains éléments sont difficiles à raccrocher à l’intrigue centrale. En voulant pousser trop loin la portée sociale et idéologique de son scénario, Peele en étouffe l’aspect principal, simple mais redoutable. Malgré ce traitement de l’histoire parfois dommage et quelques pertes de rythme, Us donne lieu à des séquences tout à fait remarquables et permet à Jordan Peele de continuer sa plongée dans le cauchemar Américain avec intelligence et conviction.

Us / De Jordan Peele / Avec Lupita Nyong’o, Winston Duke, Elizabeth Moss, Tim Heidecker, Shahadi Wright Joseph, Evan Alex / 1h56 / États-Unis / Sortie le 20 mars 2019

Auteur : Chloé Caye

cayechlo@gmail.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s