Corps et âme

2017

Le directeur d’un abattoir et une nouvelle employée se rendent compte qu’ils font le même rêve : dans une forêt enneigée, près d’un lac, ils se rencontrent sous l’apparence d’une biche et d’un cerf. Pourtant, sur leur lieu de travail, ils peinent à communiquer. Maria est froide, inadaptée à son environnement social, et Endre pas assez sûr de lui pour faire le premier pas. Mais grâce à cette rencontre mentale, à priori inconsciente, la fusion des corps s’envisage.

La cinéaste hongroise Ildiko Enyedi rend sensible l’ouverture de son héroïne à l’amour, et donc au monde, avec un sens aigu des détails. La délicatesse de sa mise en scène se manifeste à travers de nombreux gros plans. Un frisson, des branches agitées par le vent, le regard d’une vache, une tache de sang, un morceau de verre… Corps et âme est le récit d’un apprentissage amoureux où l’on appréhende le monde par fragments avant d’effleurer l’essentiel. La veille de déclarer sa flamme à Endre, Maria répète ce qu’elle va lui dire avec des jouets. Elle les fait les dialoguer, préméditant ses paroles pour se rassurer – même si rien ne se passe comme prévu. Cette histoire d’amour originale se dévoile aussi par un jeu de contrastes. La rencontre par le songe dans lequel les sens s’éveillent fait face à la réalité des corps, physique et violente. La frontalité avec laquelle sont montrés les animaux destinés à la boucherie déstabilise l’onirisme et la douceur du rêve. Les couleurs blanches et rouges s’affrontent, ou plutôt finissent par entrer en correspondance. C’est en incorporant le rêve à la réalité, l’espoir à la mélancolie, que ce film lumineux parvient à toucher en plein coeur.

Ours d’or à la Berlinale 2017

Corps et âme / D’Ildiko Enyedi / Avec Alexandra Borbély, Morcasnyi Géza / 2017

Une réflexion sur « Corps et âme »

  1. Des mots justes pour un film qui montre des sentiments autrement. Je partage tout à fait l’avis de l’auteur de cette critique. Certains disent que le scénario de Corps et âme est denué de toute rationalité. Non, je ne le crois pas. Quelles potentialités inexploitées ni même insoupçonnées avons nous en nous! Rencontre originale, oui, mais qui révèle aussi la nécessité de repenser la communication des sentiments dans nos vies. Bravo pour bel article!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s