The Inheritance

Noel Coward Theatre

img_2463
© Marc Brenner

« One may as well begin with Helen’s letters to her sister », un jeune homme relit en boucle la première phrase d’Howard’s End, son roman préféré. Ils sont dix et ils essayent d’en écrire un à leur tour, assis autour d’un rectangle surélevé – une scène dans la scène – sur laquelle ils hésitent à monter. Son auteur E.M Forster vient alors leur rendre visite afin de les aider à se lancer. Enfin, ils s’y aventurent : « One may as well begin with Toby’s voicemails to his boyfriend ». L’intrigue débute, qui est Toby ? Que disent ces messages ? Pendant sept heures (réparties en deux parties), les jeunes hommes incarnent ces personnages, improvisant leurs vies : le sujet de leur roman.

Continuer à lire … « The Inheritance »

La dégustation

Théâtre de la Renaissance

La-degustation-©-Charlotte-Spillemaecker-6.jpg
Bernard Campan, Isabelle Carré et des bouteilles de vin ©Charlotte Spillemaecker

  Jacques (Bernard Campan) aime tellement le vin qu’il est devenu caviste – son médecin, fidèle client, lui recommande souvent de calmer sa passion. Ce célibataire solitaire, un peu renfrogné, fait la rencontre d’Hortense (Isabelle Carré), venue acheter une bouteille pour l’offrir à des sans-abris. Au point de départ de cette romance entre deux timides se mêle l’apparition impromptue d’un jeune cambrioleur en liberté conditionnelle, Steve (Mounir Amamra, vu l’année dernière dans Le Monde est à toi de Romain Gavras), qui se réfugie dans la cave à vin.

Continuer à lire … « La dégustation »

Le sourire au pied de l’échelle

Théâtre de l’Œuvre

LE SOURIRE AU PIED DE L ECHELLE -
Denis Lavant est Auguste, sur la scène du Théâtre de l’Œuvre ©Vincent Pontet

« C’est l’histoire la plus étrange que j’ai écrite à ce jour », notait Henry Miller à propos du Sourire au pied de l’échelle, au moment de sa publication en 1948. À l’origine, ce texte est une commande du peintre Fernand Léger, destinée à illustrer ses dessins de clown. À la croisée du roman, de la poésie et de l’essai philosophique, l’œuvre du romancier américain donne actuellement lieu, pour la première fois au théâtre en France, à un seul en scène prodigieux dans lequel Denis Lavant incarne le clown Auguste.

Continuer à lire … « Le sourire au pied de l’échelle »

La Nuit des Rois ou Tout ce que vous voulez

Comédie-Française

La-Nuit-des-Rois®Jean-Louis-Fernandez.jpg
Denis Podalyès (Orsino), Adeline D’Hermy (Olivia), Georgia Scalliet (Viola) et Julien Frison (Sébastien) © Jean-Louis Fernandez

Après Les Damnées en 2016 puis La Règle du Jeu en 2017, La Nuit des Rois ou Tout ce que vous voulez est la pièce coup de poing de la Comédie-Française cette année. La maison semble habituée à cette production qui, tous les ans, reçoit éloges ou blâmes pour son détournement des conventions. On s’attend donc à tout en allant voir l’adaptation de la pièce de Shakespeare par Thomas Ostermeier. Le metteur en scène Allemand qui avait déjà fait un éclat avec ses mises en scène de Hamlet ou Richard III revient avec cette nouvelle production phare.

Continuer à lire … « La Nuit des Rois ou Tout ce que vous voulez »

Comédiens !

Théâtre de la Huchette

PhotoLot Comédiens 02
Marion Préïté (Coco), Fabian Richard (Pierre) et Cyril Romoli (Guy) © Photo Lot

Comédiens ! c’est trois comédiens qui répètent un vaudeville au théâtre de la Huchette en 1948 : situation récurrente dans les comédies musicales des années 30, communément appelées des « backstage musicals ». Côté protagonistes, c’est aussi le trio traditionnel que nous retrouvons : le couple et l’ami clownesque. Pourtant, ce qui s’annonçait comme une comédie musicale classique et joyeuse semble se diriger doucement et dangereusement vers la tragédie shakespearienne.

Continuer à lire … « Comédiens ! »

Hamlet

Barbican Theatre

HAMLET by Shakespeare,
Benedict Cumberbatch (Hamlet) © Johan Persson

Grâce au programme de captation NTLive, dont le National Theatre est à l’origine, de nombreuses pièces jouées à Londres sont filmées et rediffusées dans des cinémas partout dans le monde. Cette production d’Hamlet, jouée au Barbican en 2015, a tout pour plaire. Une pièce populaire avec Benedict Cumberbatch en tête d’affiche : en à peine quelques heures toutes les représentations sont déjà complètes.

Continuer à lire … « Hamlet »

L’Eveil du Printemps

Comédie-Française

leveil_2.jpg
© Brigitte Enguérand

Si elle n’a pas été beaucoup joué en France, la pièce de Frank Wedekind avait pourtant connu un succès immense en tant que comédie musicale Spring Awakening à Broadway. Une pièce sur l’éveil sexuel d’adolescents ne semble pas être le genre de la Comédie-Française, mais c’est une bonne initiative que la maison poursuit en mettant en scène des oeuvres moins connues et qui peuvent parler aux plus jeunes générations. C’est Clément Hervieu-Leger qui semble chargé de cette tâche, après avoir remonté Le Petit Maître Corrigé, une oeuvre oubliée de Marivaux, il met en scène ce groupe d’adolescents qui se cherchent et se découvrent dans un contexte austère. 

Continuer à lire … « L’Eveil du Printemps »

Consent

Harold Pinter Theatre

33143401_232316480872387_3710928301536051200_o
Clare Foster (Zara), Stephen Campbell Moore (Edward) et Lee Ingleby (Tim) © Johan Persson

La pièce écrite par Nina Raine en 2017 avait connu un grand succès lors de sa première production au National Theatre la même année. Elle est ce mois-ci reprise au théâtre Harold Pinter pour dix semaines seulement. L’auteur britannique met en scène deux couples mariés Jake et Rachel d’un coté, Edward et Kitty de l’autre. Au quatuor d’amis s’ajoutent Zara et Tim. La plupart travaille ensemble dans le monde de la justice et vont être confrontés à Gayle, une jeune femme victime de viol. Cette affaire va être le point de départ de plusieurs débats mouvementés au sein du groupe. Leurs vies personnelles commencent alors à tomber en morceaux sous les répercussions de leurs problèmes professionnels. Les personnages voient leur certitudes se détruire et sont mis au défi d’avoir assez de courage pour se remettre en question. 

Continuer à lire … « Consent »

Ithaque, Notre Odyssée 1

Théâtre de l’Odéon

Saison 2018-19 Théatre de l'OdeonITHAQUE Our Odyssey 1 by Christiane Jatahy  inspired by Homer’s work with Karim Bel Kacem, Julia Bernat, Cédric Eeckhout, Stella Rabello, Matthieu Sampeur, Isabel Teixeira
© Elizabeth Carecchio

On avait déjà pu voir le travail de Christiane Jatahy à la Comédie Française l’année précédente avec La Règle du Jeu, basée sur le film de Renoir. la metteur en scène brésilienne revient cette année avec Ithaque, Notre Odyssée 1 à L’Odéon. Nouvelle pièce encore une fois dite « immersive », ayant pour origine l’Odyssée d’Ulysse. Cependant pour Ithaque, ce n’est pas vraiment une immersion au sens propre du terme, les spectateurs ne sont pas introduit dans un autre univers ou époque et ne participent pas à l’intrigue. Ici, ils sont uniquement pris comme témoins et les acteurs s’adressent à eux dans leur capacité de spectateurs. Pas de quatrième mur donc pour cette transposition de l’Odyssée à notre époque. 

Continuer à lire … « Ithaque, Notre Odyssée 1 »

Amadeus

National Theatre

1274_adam_gillen_as_wolfgang_mozart_and_lucian_msamati_as_antonio_salieri_in_amadeus_at_the_national_theatre_-c-_marc_brenner
Adam Gillen (Wolfgang Amadeus Mozart) et Lucian Msamati (Antonio Salieri) © Marc Brenner

Grâce à son succès l’année dernière, la pièce Amadeus, écrite par Peter Shaffer, est reprise au National Theatre cette année. La biographie romancée de Mozart et l’histoire de sa relation avec son rival Salieri, avait déjà inspirée le réalisateur Milos Forman pour son film Amadeus, sorti en 1984. Le film, dont Shaffer avait écrit le scénario, avait connu un grand succès, remportant huit Oscars, dont celui de meilleur film, ainsi que le César du meilleur film étranger. Difficile, donc, de ne pas, dans un certain sens, proposer une reproduction de l’oeuvre cinématographique sur scène. Plus difficile encore de s’en inspirer tout en créant quelque chose de nouveau. C’est pourtant pari gagné pour le metteur en scène Michael Longhurst.

Continuer à lire … « Amadeus »