Masterclass – Howard Shore

s,725-11d9bb.jpg
Le compositeur Howard Shore ©D.R.

Le 9 octobre 2017, la Cinémathèque française invitait le compositeur Howard Shore, deux jours après un concert donné salle Pleyel à Paris. Le fidèle collaborateur de David Cronenberg, Peter Jackson, Martin Scorsese ou encore Arnaud Desplechin, a donné une passionnante masterclass à laquelle nous avons assisté.

Continuer à lire … « Masterclass – Howard Shore »

Corps et âme

Au cinéma le 25 octobre 2017

563445.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg
©Le Pacte

Le directeur d’un abattoir et une nouvelle employée se rendent compte qu’ils font le même rêve : dans une forêt enneigée, près d’un lac, ils se rencontrent sous l’apparence d’une biche et d’un cerf. Pourtant, sur leur lieu de travail, ils peinent à communiquer. Maria est froide, inadaptée à son environnement social, et Endre pas assez sûr de lui pour faire le premier pas. Mais grâce à cette rencontre mentale, à priori inconsciente, la fusion des corps s’envisage.

Continuer à lire … « Corps et âme »

Take Shelter

Au cinéma le 4 janvier 2012

19856886.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg
©Ad Vitam

Dès l’ouverture du film, Curtis LaForche (Michael Shannon) contemple avec crainte des nuages noirs. Tandis que tombe une étrange pluie ocre, un vol d’étourneaux évoque Les Oiseaux d’Hitchcock : le ciel devient très vite menaçant dans le regard de cet homme. Il mène une vie tranquille dans une zone rurale de l’Ohio, un état où se déchaînent régulièrement d’impressionnants cyclones. Les cyclones, voilà justement l’obsession maladive de Curtis. Et de plus en plus fréquemment, sa peur lui cause de violents cauchemars. « Ce n’est pas qu’un rêve, c’est un sentiment », assène-t-il avec croyance. Au cours d’un déjeuner, il annonce à sa famille qu’il va réhabiliter leur abri anti-tempête. Le shelter (refuge) du titre devient le seul espace dans lequel il parvient à se projeter, s’enfermant progressivement dans sa paranoïa…

Continuer à lire … « Take Shelter »

L’Usine de rien

Au cinéma le 13 décembre 2017

FullSizeRender
L’équipe du film lors de la première du film, le 25 mai 2017 à Cannes ©Victorien Daoût

Pour éviter d’être licenciés, des ouvriers décident d’occuper leur usine qui se démantèle sous leurs yeux. Mais la direction disparaît soudainement, les laissant sans directive. Dans un espace qui perd tout son sens lorsque le travail humain disparaît mais où il est possible de le réinventer, s’entrevoit alors une ample et convaincante réflexion sur la place de l’individu dans le monde du travail.

Continuer à lire … « L’Usine de rien »

Lucky

Au cinéma le 13 décembre 2017

2677931.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg
Le dernier rôle de Harry Dean Stanton ©KMBO

Le quotidien ritualisé de Lucky (Harry Dean Stanton), 90 ans, a des allures d’Un jour sans fin. Dès son réveil, la succession de ses gestes est parfaitement réglée, comme ses activités : café, mots croisés, mêmes émissions TV, puis il retrouve ses camarades de bar. Dans son village au beau milieu du désert, il est profondément indépendant et vit au rythme de ses habitudes. Autonomie illusoire ? Son visage creusé et sa silhouette longiligne le rendent à la fois respectable et fragile. Lorsqu’il fait une chute sans en trouver la cause, il constate que toutes les belles choses ont une fin. Dans l’ouest américain, les cow-boys solitaires vieillissent aussi. Continuer à lire … « Lucky »

Masterclass – Pablo Larraín

063772.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg
Pablo Larraín sur le tournage de Jackie ©Bac Films

A l’occasion de la 9e édition du festival Un état du monde, le Forum des images rendait un hommage au cinéaste chilien Pablo Larraín. Même si pour lui le cinéma s’apprend et ne s’enseigne pas, il s’est confié au cours d’une masterclass sur son parcours, sa vision du cinéma et de la politique de son pays natal.

Continuer à lire … « Masterclass – Pablo Larraín »