The Quarry

Disponible sur MyCanal

The Quarry: Michael Shannon
Michael Shannon. © 2020 The Quarry Film, LLC

Texas, 1986. Un homme en fuite pour des raisons inconnues (Shea Whigham) assassine un prêtre en route pour sa nouvelle affectation et décide de prendre sa place. Dans la petite ville où il s’installe, il fait la connaissance de la communauté des fidèles et du shérif local (Michael Shannon). Personne ne semble se douter de la supercherie…

Continuer à lire … « The Quarry »

Cherry

Disponible sur Apple TV

Tom Holland (Nico Walker / Cherry) © Apple TV

Les rescapés de l’univers Marvel s’essayent au drame avec Cherry, le roman autobiographique de Nico Waker. Les frères Russo à qui l’on doit la saga Captain America et les deux derniers Avengers : Infinity war et Endgame, retrouvent Tom Holland, l’actuel interprète de Spiderman, pour nous dresser le portrait d’une Amérique désespérée. 

Continuer à lire … « Cherry »

Small Axe

Disponible sur Salto

Small Axe – Mangrove © Salto

Ce n’est pas un mais bien cinq longs-métrages que Steve McQueen nous offre cette année. Diffusés sur la BBC, ces épisodes (Mangrove, Lovers rock, Red, white and blue, Alex Wheatle et Education) constituent la mini-série Small Axe.

Continuer à lire … « Small Axe »

Daft Punk, la fin d’un voyage entre musique et cinéma

Analyse

Daft Punk a fait des adieux très cinématographiques. ©Daft Arts

22 février 2021, planète Terre. Dans une vidéo intitulée « Epilogue » postée sur sa chaîne Youtube, Daft Punk annonce, avec la classe et la sobriété qui le caractérisent, sa séparation. Après 28 ans passés, l’air de rien, au sommet de la musique électronique, les deux robots les plus célèbres de la pop ont tiré leur révérence. Et si, pour de nombreux fans, la nouvelle a fait l’effet d’un choc, il faut pourtant entrevoir ce court-métrage minimaliste sous un autre angle que celui de l’effet de surprise. Et ce parce qu’il n’est précisément pas un court-métrage.

Continuer à lire … « Daft Punk, la fin d’un voyage entre musique et cinéma »

Rencontre avec : Denis Lavant

Denis Lavant publie son troisième livre, autobiographie marquée par son amour pour la poésie. ©Luc Valigny Agence Figure

Denis Lavant est un acteur précieux. Rare, et énigmatique. De son lien très fort qui l’unit à Leos Carax depuis les année 1980 jusqu’à ses prestations théâtrales dans la peau de Francis Bacon ou des personnages de Beckett, il se montre à chaque fois sous un jour différent. Difficile d’être plus caméléon. À l’occasion de la parution de son autobiographie Echappées belles (davantage journal poétique que récit chronologique), nous avons eu envie de le rencontrer, pour mieux le connaître et interroger son rapport au jeu. Rencontre avec le plus insaisissable des comédiens français.

Vous souvenez-vous de la toute première fois que vous êtes monté sur une scène ?

Lorsque j’étais au lycée Lakanal, je faisais du théâtre dans un groupe animé par un professeur d’histoire-géographie, Michel Fragonard. On jouait notamment des pièces de Michel de Ghelderode, un grand auteur belge qui a un univers haut en couleur, autour de la Flandre à l’époque de Charles Quint, avec de très beaux personnages. On a monté Un soir de pitié et je jouais le rôle du masque au nez ardent. J’avais un nez rouge, dans une scène de carnaval, et je disais : « suivez mon pif, c’est un fanal ! » À ce moment, j’ai senti que c’était la direction dans laquelle je voulais aller. Avant, j’avais fait un peu de commedia dell’arte, des lazzi et de la pantomime, mais ce n’était pas exactement du jeu.

Pourtant, le jeu semble passer chez vous d’abord par le geste, avant la parole.

Spontanément, j’étais extrêmement doué pour l’expression corporelle. De façon brute. Enfant, je n’arrêtais pas de tomber, de grimper, de m’exprimer avec le corps, et je me méfiais des mots. J’ai commencé à organiser la parole grâce à la poésie, en apprenant des poèmes pour le plaisir, comme Le Bateau ivre ou La Ballade des pendus, et en écoutant des voix de comédiens, sur des enregistrements.

Mais vos influences, ce sont d’abord les acteurs du muet ?

Oui, j’étais très tôt fasciné par le cirque et le burlesque : Chaplin, Buster Keaton, Harpo Marx… Dans ses premiers courts-métrages, Chaplin a une énergie totalement punk, il chute, il se donne des baffes, c’est à la fois très brutal et très jubilatoire. Ce maniement du corps qui rebondit et se tord comme du plastique, ça me parle complètement. Et puis il y a le mime Marceau, aussi, qui parvient à dire beaucoup de choses sans passer par le verbe.

On peut raconter beaucoup de choses par le corps, mais il arrive une limite ?

Continuer à lire … « Rencontre avec : Denis Lavant »

Il Miracolo

Disponible sur Arte

Photo Guido Caprino
Fabrizio Pietromarchi (Guido Caprino), premier ministre sceptique dont les convictions sont ébranlées par le miracle. © Montesi Antonello

Lors d’une intervention dans la planque d’un mafieux, la police italienne trouve une statuette de la Vierge pleurant des larmes de sang. Un premier ministre sur le point de perdre un référendum, un prêtre en proie au doute, une jeune scientifique et bien d’autres voient leurs existences bouleversées par la découverte.

Continuer à lire … « Il Miracolo »

Palm Springs

Sur Amazon Prime Video le 12 février 2021

Cristin Milioti (Sarah) et Andy Samberg (Niles) © Amazon Prime

Palm Springs, c’est la comédie romantique qui a battu le record de la plus grosse vente au festival de Sundance l’année dernière. La première réalisation de Max Barbakow, rachetée pour une somme considérable, sera diffusée sur Amazon Prime à partir du 12 février.

Continuer à lire … « Palm Springs »

La Mission

Sur Netflix le 10 février 2021

Tom Hanks et Helena Zengel. ©Universal Pictures France

À côté de ses réalisations récurrentes pour la saga Jason Bourne, le Britannique Paul Greengrass se distingue depuis une vingtaine d’années par des thrillers qui mettent en scène des faits réels édifiants : Bloody Sunday, Vol 93, Capitaine Phillips, Un 22 juillet… Une prise directe avec l’actualité qui l’inscrit dans le sillage des préoccupations d’Oliver Stone, et forme la cohérence de sa filmographie. En choisissant le prisme du western avec La Mission, cette fois, il atténue ce regard politique au profit d’une recherche de l’émotion pour un public familial.

Continuer à lire … « La Mission »

Malcolm & Marie

Sur Netflix le 5 février 2021

Zendaya (Marie) et John David Washington (Malcolm) © Netflix

Un jeune réalisateur et sa compagne rentrent de l’avant-première de son nouveau film. À peine arrivés dans leur somptueuse résidence, Marie reproche à Malcolm de ne pas l’avoir citée dans son discours de remerciements. De là, débute une nuit de confrontation entre les deux amants isolés. Tourné en seulement deux semaines lors du premier confinement, ce huis-clos de Sam Levinson (Euphoria) se veut un mélodrame minimaliste. Pourtant, force est de constater qu’une certaine prétention s’en dégage et que le soyeux noir et blanc perd rapidement de son charme.

Continuer à lire … « Malcolm & Marie »

The Little Drummer Girl

Disponible sur Canal+

Affiche
Charlie (Florence Pugh), plongée par le Mossad dans un conflit qui la dépasse. © FR_tmdb

En 1979, pour stopper une cellule terroriste palestinienne responsable d’attentats anti-israéliens à travers l’Europe, des agents du Mossad décident de se servir des talents de Charlie (Florence Pugh), une jeune comédienne londonienne.

Continuer à lire … « The Little Drummer Girl »